Six Lorientais retrouvent Rennes

michel le du

— 

Limogé en 2002 par Rennes, Christian Gourcuff n'a toujours pas digéré l'affront. Tout comme son prodige de fils, qui était alors au centre de formation : « J'étais écoeuré ! Cet épisode m'a vraiment marqué et m'a appris très tôt comment fonctionne le foot pro ». Gourcuff est désormais flanqué de son adjoint, Sylvain Ripoll, qui a porté les couleurs rennaises de 1991 à 1994.
Arnaud Le Lan est un brin freluquet et le coach Bölöni préférait les mastards. « J'ai pourtant réalisé ma meilleure saison à Rennes », explique le gaucher. Après un détour par Guingamp (de 2005 à 2008), le voilà de retour dans le club qui l'avait fait débuter.
Olivier Monterrubio n'avait pas apprécié l'arrivée de Thomert au même poste que lui. Vingt heures plus tard, il signait à Lens au cœur de l'hiver 2006. Après une balade à Sion (Suisse), il est recruté par Lorient pour… cirer le banc en raison de l'éclosion du très bon Diarra.
Le même hiver, Arnold Mvuemba signe à Portsmouth (Ang). Après deux années peu fructueuses, il revient en Bretagne pour une saison magnifique au FC Lorient. Ces jours-ci, il tente de revenir à son meilleur niveau après le décès de son fils de 3 ans, en octobre.
régory Bourillon avait quitté Rennes en 2007, attiré par les lumières de la capitale. Il plonge alors en enfer. « L'environnement était agressif. Avant même que je touche le ballon, j'étais sifflé », regrette-t-il. Alors, quand Lorient a téléphoné, « Boubou » a foncé malgré une importante baisse de salaire et l'absence de prime à la signature.
Aigris, revanchards ou remplis d'empathie, ces gaillards-là auront à cœur de briller lors de cet excitant derby.