Fortunes diverses pour les isérois

Manuel Pavard

— 

Cianci, Taïder et Dos Reis espèrent arborer le même sourire au soir du 11 décembre.
Cianci, Taïder et Dos Reis espèrent arborer le même sourire au soir du 11 décembre. —

Le tirage au sort du 8e tour de la Coupe de France, effectué hier midi par le président de la FFF Fernand Duchaussoy, a livré son verdict. Le GF38 se rendra à Raon-L'Etape (CFA) et l'AC Seyssinet fera le court déplacement jusqu'à Chambéry (CFA2), le week-end des 11 et 12 décembre. Jouable pour les hommes d'Yvon Pouliquen, plus délicat pour ceux d'Hassen Bouzeghoub…

Jouer à l'extérieur, un handicap
Seyssinet aura donc fort à faire pour poursuivre l'aventure. Angelo Iannello, son président, avait d'ailleurs du mal à cacher sa déception. « On voulait recevoir à tout prix pour offrir une belle affiche à notre public. Malheureusement, on va non seulement se déplacer mais aussi affronter une très bonne équipe de CFA2, qui a le niveau de CFA. En plus, ils nous connaissent très bien car plusieurs anciens d'Echirolles jouent là-bas. Ils seront favoris, mais attention… Après le tirage, les Chambériens s'y voyaient déjà mais on n'ira pas en touristes ! »
Du côté grenoblois, Yvon Pouliquen refuse l'étiquette de favori. « Cela n'existe pas en Coupe, on l'a bien vu avec Tours qui s'est fait sortir par une CFA2. Je ne trouve pas ce tirage très favorable : on doit se déplacer à six heures de bus et puis, jouer dans les Vosges en décembre, ce n'est pas la panacée ! A nous de faire en sorte que les deux divisions d'écart soient respectées sur le terrain. »

Les blessés du GF38

Le 7e tour a fait des dégâts au GF38. Cianci (luxation de l'épaule), Mainfroi (entorse du genou), Tadic et Taïder (lésions à la cuisse gauche) ont rejoint Abardonado, Juan et Bourabia à l'infirmerie.