« un classement anecdotique »

Nicolas Guyonnet

— 

Belhanda et ses coéquipiers ont été maîtres du jeu sans pour autant exceller.
Belhanda et ses coéquipiers ont été maîtres du jeu sans pour autant exceller. —

Les équipes qui passeront par le stade de la Mosson sont prévenues. « On ne lâchera rien chez nous. Ceux qui veulent des points, il faudra qu'ils viennent les chercher », avertit René Girard. Car la pelouse montpelliéraine devient une forteresse bien gardée. Les Pailladins sont invaincus depuis six matches à domicile grâce à leur succès de samedi soir face à Toulouse (1-0). Après une qualification pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue, voila les hommes de René Girard qui retrouvent la forme. Le MHSC est troisième au classement, à un seul point du leader impropable, Brest.

« Les pieds sur terre et réalistes »
Un classement qui ne met pas les joueurs et le staff sur un petit nuage. « Ce n'est qu'anecdotique », reprennent René Girard et Goeffrey Jourdren. Et le coach d'enchainer : « nous avons fait la moitié du chemin vers le maintien. Nous devons rester les pieds sur terre et réalistes. Il y a six jours, après la défaite à Lens, tout le monde n'était pas si optimiste. ça va très vite. On n'est que le 18e ou 19e budget de Ligue 1. Nous n'avons aucune prétention de titre de champion de France ».
Mais samedi, le Montpellier HSC a encore prouvé sur le terrain que même sans briller, il était capable de maîtriser son match et de l'emporter. Olivier Giroud a rapidement marqué de la tête (20e), après de nombreuses attaques. Ensuite les Héraultais ont fait déjouer leurs adversaires. « Le football exige beaucoup d'humilité. Ce n'est pas toujours celui qui domine le plus qui gagne », analyse René Girard. Et même si Toulouse a eu une possession de ballon importante, le MHSC n'a jamais été trop mis en danger. Malgré un déficit dans la conservation du ballon, Montpellier a été solide.