Période d'essai sans le dire

S. L.

— 

Ça se confirme : l'intérim reste un bon tremplin pour l'emploi des PH. Un an après la fin de leur mission de travail temporaire, un tiers des intérimaires handicapés* occupe un emploi durable. Parmi eux, 37 % travaillent au sein de l'entreprise dans laquelle ils ont effectué leur mission. Pour les employeurs, même s'ils n'osent pas l'avouer, l'intérim est aussi un moyen de tester les candidats handicapés avant de les recruter. Et pour les PH, une façon d'aborder l'entreprise sans « affronter » directement le recruteur. Une période d'essai d'un nouveau genre !