Le ballon ovale s'invite à Gerland

Manuel Pavard

— 

Dans l'imaginaire collectif, un derby à Gerland renvoie aux duels bouillants entre l'Olympique Lyonnais et l'AS Saint-Etienne. Pourtant, deux semaines après la victoire des Verts sur ce terrain, le stade habituel de l'OL s'apprête à vibrer pour un autre ballon, ovale cette fois. Alors, bien sûr, la rivalité entre le LOU et le FCG n'exhale pas le même parfum de soufre, mais le prestige du lieu confère une saveur particulière à cet autre derby rhônalpin.
« C'est un véritable honneur d'évoluer dans cette magnifique enceinte, avec une pelouse d'une telle qualité, s'enthousiasme Fabrice Landreau. Ça va nous donner un levier de motivation supplémentaire. » Près de 20 000 spectateurs, dont de nombreux Grenoblois, sont ainsi attendus dimanche. Mais avant de succomber à la magie du lieu, il faudra penser à jouer. Car le FCG est engagé dans une opération rachat et car les Isérois ne se sont encore jamais imposés à Lyon. Face à une équipe du LOU solidement campée à la 2e place du classement, les Rouge et Bleu n'auront pas les faveurs des pronostics. « Lyon est un club référence de Pro D2, souligne le coach grenoblois. On va là-bas dans la peau d'un outsider mais on n'a pas envie d'être les petits agneaux qui se font dévorer. À nous d'être le grain de sable qui va enrayer leur machine. » Pour le FCG, c'est le moment ou jamais de marquer les esprits. W

Le derby à la loupe

Coup d'envoi dimanche à 19h. Pour ce choc de la 5e journée, Fabrice Landreau a titularisé Teague en n°15 et Gengenbacher en n°10. Bernard et Veyret sont de retour dans le groupe.