Des entreprises qui rament

Manuel Pavard

— 

Les concurrents rameront entre 400 et 500 mètres pour rejoindre le pont d'Oxford.
Les concurrents rameront entre 400 et 500 mètres pour rejoindre le pont d'Oxford. —

Rameurs amateurs et confirmés ont rendez-vous samedi à la base nautique du pont d'Oxford pour la 9e édition de l'Isère EDF Trophy. Organisé par l'Aviron Grenoblois, ce challenge interentreprises oppose tous les ans des bateaux représentant différentes entreprises du bassin grenoblois.

Convivialité et compétition
Cette année, 47 équipages sont inscrits dans les deux disciplines de la course : 40 pour le Huit Entreprises et 7 en yolettes. « Le Huit Entreprises est composé de huit rameurs avec un barreur et un aviron chacun tandis qu'il n'y a que quatre rameurs dans une yolette, avec un barreur et deux avirons chacun, explique Frédéric Rudaz, entraîneur à l'Aviron Grenoblois. Le Huit, bateau le plus stable créé spécialement pour ce type de manifestation, ne nécessite que deux entraînements. En revanche, il faut une dizaine de séances pour naviguer en yolette. » Événement phare de la saison pour le club, l'Isère EDF Trophy vise large : « Beaucoup de néophytes viennent pour s'éclater mais c'est aussi une vraie compétition avec une dizaine d'équipes qui jouent la gagne et vont se « tirer la bourre ». En plus, pas mal d'entreprises assurent le coup en recrutant des costauds. »

un club titré

L'Aviron Grenoblois compte dans ses rangs Xavier Dorfman, médaillé d'or aux JO de Sydney, Edouard Jonville, vice-champion du monde espoirs, ou encore Noémie Kober, championne du monde juniors.