Retour aux soins intensifs

Manuel pavard

— 

Le milieu Pascal Johansen aux prises avec le Troyen Dialo Guedileye.
Le milieu Pascal Johansen aux prises avec le Troyen Dialo Guedileye. —

Le patient grenoblois est toujours malade. La victoire obtenue à Istres semblait conduire les Bleu et Blanc sur la voie de la guérison mais la défaite 2-0 contre Troyes vendredi, la troisième d'affilée à domicile, a replongé le GF38 dans ses doutes. Appelé au chevet du club, Yvon Pouliquen n'a donc pas encore trouvé le remède miracle.
Pourtant, l'équipe a semblé en progrès lors d'une première mi-temps encourageante. Mendy allume ainsi la première mèche (7e) en plaçant un bon coup de tête au-dessus de la transversale. Les Grenoblois proposent alors quelques belles séquences, grâce notamment aux dribbles de Lasimant. Mais l'énorme occasion obtenue par le Troyen Faussurier (35e) sonne comme un avertissement. Et dès le retour des vestiaires, c'est l'Estac qui ouvre le score par... Mendy qui dévie une frappe de Dos Santos (58e). Un coup du sort qui tétanise le GF38. Incapables d'emballer le match, Grenoble reste à la merci des contres troyens. Des Aubois qui manquent ainsi trois balles de break. Suppléé par sa barre sur un coup franc de Bezzaz, Viviani retarde ensuite l'échéance en gagnant ses duels face à Obbadi et Beauvue. Dans les arrêts de jeu, Lasimant a la balle d'égalisation avec une tête sortie magistralement par Blondel. Et dans la minute suivante, Beauvue crucifie les Isérois (94e). Des soins intensifs s'imposent avant le déplacement à Nantes...

POur Francky

Le public a rendu hommage lors du match à Franck Guillermet, dit « Francky », supporter emblématique du GF38 et membre des Red Kaos, décédé d'un accident du travail mardi.