Les grenoblois relèvent la tete

Manuel Pavard

— 

Enfin ! Après une série de 4 défaites consécutives, le GF38 a stoppé l'hémorragie en s'imposant à Istres, vendredi, grâce à un but de son nouvel attaquant Jean-Jacques Mandrichi (73e). Une victoire qui permet aux Grenoblois de remonter à la 16e place du classement. Expulsé en fin de match lors d'une bousculade générale, Yvon Pouliquen a donc réussi ses débuts sur le banc. « C'est la victoire d'un collectif et d'un état d'esprit, a affirmé le Breton. On a manqué de maîtrise du ballon mais j'ai vu du courage, de l'envie. »

L'apport des recrues
Solides derrière et réalistes devant, les Grenoblois n'ont pas encore pu pleinement exprimer le football offensif prôné par leur entraîneur. Mais le très bon match effectué par les recrues laisse augurer des progrès à venir. Omniprésent en défense, Pancho Abardonado a ainsi terminé avec des crampes au mollet et Jean-Jacques Mandrichi a justifié les attentes placés en lui en inscrivant l'unique but de la rencontre. Un but synonyme de « déclic psychologique » mais aussi de début d'une nouvelle ère selon l'ancien Nîmois : « Maintenant l'équipe est libérée. » Mécha Bazdarevic, responsable de la venue des deux joueurs, doit en tout cas sourire en coin.
Prochaine échéance pour le GF38, vendredi soir, face à Troyes.