investir hors de france avec prudence

Coralie Donas

— 

Au Maroc, les prix des riads s'envolent mais il existe encore de belles opportunités.
Au Maroc, les prix des riads s'envolent mais il existe encore de belles opportunités. —

Couler ses vieux jours au soleil, profiter de marchés immobiliers éloignés mais attractifs, les raisons d'acheter en dehors de France sont multiples. La rigueur s'impose toutefois pour réussir cet achat. S'informer constitue la première étape. « Il faut d'abord se renseigner sur le système foncier et les titres de propriété du pays ciblé. Ensuite, dès qu'il sort de la zone euro, l'acheteur doit garder à l'esprit qu'il est exposé aux fluctuations des taux de change », indique Louis-Bertrand Eudes, diplômé notaire et fondateur de Delocalia, société spécialisée de l'immobilier résidentiel à l'étranger.

Des conventions fiscales spécifiques
Pour simplifier les échanges entre les pays des règles existent. « Une convention fiscale conclue avec la France évite la double imposition pour les non-résidents », souligne Samir El Chammah, directeur du SMAP Immo, le Salon de l'immobilier marocain à Paris qui attire de nombreux visiteurs chaque année. Même convention entre la France et les Etats-Unis qui, depuis la chute des prix et l'euro fort, retrouvent grâce aux yeux des investisseurs. « A New York, on peut voir des prix comparables aux beaux quartiers de Paris, à 10 000 € le m² », précise Christophe Bourreau, responsable de Barnes aux Etats-Unis, une société immobilière internationale. Mais l'immobilier fonctionne différemment de l'autre côté de l'Atlantique. « Il n'y a pas de notaires, mais des avocats spécialisés se chargent des transactions, ils doivent notamment vérifier que le titre de propriété est libre », ajoute Christophe Bourreau. Le prix du bien n'est pas la seule composante à prendre en compte : à l'étranger comme ici, l'emplacement reste primordial, surtout pour pouvoir le louer une partie de l'année, ou le revendre. Pour s'expatrier en évitant un maximum de risques, la location reste possible. « Le Maroc ou la Tunisie offrent des régimes fiscaux avantageux pour les retraités résidents qui y transfèrent leur pension. L'économie d'impôts ainsi réalisée permet de payer le loyer », note Louis-Bertrand Eudes. Une solution pour profiter pleinement de ses beaux jours. W

vos démarches

Chaque année à Paris, le Maroc et la Tunisie tiennent salon : http://www.smapgroup.com http://www.sitap.fr/ Pour tout connaître sur la fiscalité, la protection sociale ou encore les démarches administratives, la Maison des Français de l'étranger est incontournable.http://www.mfe.org Pour un achat dans l'Union, les notaires sont actifs dans vingt et un pays de l'Union européenne.Conseil des notariats de l'Union européenne : http://www.cnue.eu