l'immobilier pour bien Préparer sa retraite

Coralie Donas

— 

Les actifs, plus prévoyants, veulent acquérir un toit pour leurs vieux jours.« Il y a cinq six ans, les 25-35 ans ne pensaient pas du tout à la retraite. Aujourd'hui, l'inquiétude touche même les actifs les plus jeunes ! », soulève Henry Buzy-Cazaux, président de l'Ecole supérieure des professions immobilières (ESPI). Sujet d'actualité brûlant, la retraite pousse même les plus insouciants à se préoccuper de leurs vieux jours.

Sortir de la vie active

en étant propriétaire
L'investissement pierre, un choix de « bon père de famille », se classe donc en tête des produits phares pour se bâtir un patrimoine. « L'investissement se finance avec un prêt qui peut être remboursé par les loyers et les intérêts d'emprunts sont déductibles, s'enthousiasme Jérôme Klein, notaire à Lille. Cela fonctionne très bien à condition d'avoir appréhendé les risques de vacance locative, mesuré l'impact fiscal et trouvé un bon emplacement, qui facilitera la revente ». Au bout de quinze ans de détention d'un bien, le propriétaire est exonéré de l'impôt sur la plus-value. Dans le neuf, les investisseurs pourront bénéficier de la réduction d'impôts Scellier, équivalente à 25 % du prix de revient du logement, plafonné à 300 k€. Mais le ticket d'entrée est cher, les biens se font rares et, comme le rappelle Jérôme Klein, « le régime convient à condition d'avoir des impôts à payer ».
Dans l'ancien, des travaux seront à prévoir et les bâtiments ne bénéficient pas des dernières normes de construction. Cependant, le régime fiscal y est aussi avantageux : travaux et charges sont déductibles du montant d'imposition.

Penser aux SCPI
Ceux qui souhaitent investir sans s'encombrer de la gestion d'un bien et de ses locataires pourront s'orienter vers les Sociétés civiles de placement immobilier (SCPI), autrement dites « pierre papier ». Il s'agit de parts que prend l'acquéreur dans un bureau ou des murs de boutique (SCPI de rendement) ou un immeuble d'habitation. La gestion des immeubles et la distribution des revenus sont assurées par une société. « L'achat peut être financé à crédit et les SCPI bénéficient des mêmes avantages fiscaux que l'immobilier classique, note Jonathan Lévy, président de bienprevoir.fr, courtier en placements financiers. Il est possible d'investir de petits montants, les loyers sont versés au prorata du nombre de parts détenues ». Neuf, ancien ou SCPI, l'immobilier apporte une pierre au patrimoine des particuliers, et permet de dégager des revenus complémentaires au moment de la retraite. W