Aire de jeux vidéo au musée

oihana gabriel

— 

MuseoGames propose un plongeon interactif dans l'histoire du jeu vidéo.
MuseoGames propose un plongeon interactif dans l'histoire du jeu vidéo. —

« Le jeu vidéo n'est plus considéré comme un machin sur lequel quel­­ques ados attardés se défoulent », assure Stéphane Natkin, l'un des commissaires de cette première exposition sur le jeu vidéo dans un musée, « MuseoGames, Une histoire à rejouer ». « C'est devenu un objet de culture, de mémoire et de patrimoine », reprend-il. Pour preuve, ce parcours qui initie les néophytes à cet univers tout en satisfaisant les gamers, qui pourront découvrir d'anciens jeux et des bornes d'arcade.

Interactif et historique
Dans une introduction cocasse en vidéo, Stéphane Natkin tente une définition précise mais accessible du jeu vidéo, premier loisir des Français. Tout au long d'un couloir grillagé, on retrouve des accessoires devenus objets de collection. Puis on pénètre dans une salle où sont exposés sur une travée centrale consoles et manettes depuis Magnavox Odyssey en 1972 jusqu'à la PS2 de 2004. Les visiteurs peuvent tester ces antiquités, tandis que leurs exploits sont projetés sur grand écran. Montrant ainsi l'évolution matérielle et esthétique du jeu vidéo.
Pour un peu d'histoire, un salon d'écoute propose des interviews de créateurs de jeux vidéo. « L'ensemble de l'exposition montre la transformation d'un jouet en œuvre audiovisuelle, puis en moyen de communication. L'influence de ce média sur le cinéma, sur la culture est remarquable. Le chat a été expérimenté dès 1996. » Attention aux gamers fous qui risquent de se multiplier vers Arts-et-Métiers...

pratique

De 4,50 à 6,50 €. Jusqu'au 7 novembre au musée des Arts et Métiers, 60, rue Réaumur, 3e. M° Arts-et-Métiers. www.arts-et-metiers.net.