Un week-end Fast and furious

oihana gabriel

— 

Baskets, casquette et sandwich dans le sac. Vous voilà paré pour 48 h au pas de course.

 Vendredi, 21 h 15 : RDV au Point-Virgule pour découvrir Mathieu Madénian (photo du bas), un humoriste prometteur qui a laissé son accent à Perpignan mais pas sa dérision.

 Samedi, 9 h : Exposition « Turner et ses peintres ». Plongée express dans les couchers de soleil romantiques et les comparaisons avec les maîtres du peintre anglais, Le Lorrain, Rembrandt ou Poussin au Grand Palais. On file à la Concorde.
 10 h 40 : Vingt minutes pour faire le tour de la trentaine de tableaux du peintre Paul Klee au musée de l'Orangerie. Prenez tout de même deux minutes pour vous approcher des œuvres tardives du peintre suisse, les plus impressionnantes de la collection d'Ernst Beyeler.
 11 h : Juste en face, on s'immerge dans les photos noir et blanc caustiques et décalées de l'Américaine Lisette Model au Jeu de paume.
 14 h : Profitons du festival Tous à l'Opéra pour découvrir un univers méconnu. Sept stations sur la ligne 1 et on arrive à l'Opéra-Bastille, qui projette Mireille de Char­les Gounod , dans la mise en scène de Nicolas Joel et sous la direction de Marc Minkowski (gratuit).
 17 h 30 : Neuf stations sur la ligne 8 plus tard, place au théâtre avec la réjouissante pièce Oxu (photo du haut) ou comment trois comédiens, Jean-Claude Leguay, Christine Murillo et Grégoire Oes­termann, s'amusent avec des néologismes au théâtre de la ­Pépinière.
 20 h : Direction ligne 7 vers le métro Louis-Blanc pour le concert de The Wake, groupe écossais de post-punk né dans les 1980 et qui fait son retour au Point Ephémère.
 22 h 30 : Clubbing avec un show son et lumière à la Villette Sonique du DJ et producteur Plastikman, boss de la techno minimale.

Dimanche, 11 h : Tag en live pour un musée à ciel ouvert, une bâche de 2 000 m2 petit à petit recouverte par les plus grands artistes urbains entre l'avenue Wagram et la rue de Prony (gratuit).
13 h-17 h 30 : On part à la découverte de la comédie musicale Zorro côté coulisses. Avec les artistes, on pourra apprendre quelques pas de flamenco, entonner Bamboleo et assister à une répétition commentée de certains extraits du spectacle aux Folies Bergère (gratuit).
19 h : Après une pause goûter et une petite promenade pour rejoindre Châtelet, on va se reposer au cinéma devant La Beauté du diable de René Clair au Forum des Images. Si après ça, vous ne rêvez pas d'un plateau-télé-DVD…