Des Aiglons trop brouillons

Jean Christophe Magnenet

— 

Le Gym a fini par boire la tasse. Hier soir, sur la pelouse du stade de la Libération, à Boulogne-sur-Mer, les footballeurs niçois ont manqué l'occasion de revenir avec une belle victoire. Après un début de match difficile, un premier but de Loïc Rémy bien servi à la 31e par Emerse Faé met enfin les footballeurs niçois en confiance. En seconde période, les hommes d'Eric Roy livrent du beau jeu et concrétisent à la 56e grâce à un doublé de l'attaquant-phare de l'OGC Nice. Un tir de David Hellebuyck pousse le score à 0-3. À trente minutes de la fin du match, l'affaire semble pliée. C'est sans compter la hargne des Boulonnais, qui décident de se réveiller et se battent comme de beaux diables jusqu'au bout.

Trois buts en douze minutes de jeu
Sous une pluie diluvienne, la formation de l'US Boulogne-Côte d'Opale réduit tout d'abord la marque à la 81e minute. Encore assurés d'une victoire facile, les Aiglons manquent de concentration… et la défense niçoise prend l'eau. A deux minutes de la fin du temps réglementaire, Olivier Kapo marque de la tête et ramène le score à 2-3. Le Gym craque : le milieu Alexandre Cuviller achève David Ospina cinq petites minutes plus tard, dans les arrêts de jeu, et devant des tribunes en liesse. En se relâchant trop tôt, les Aiglons renouent avec de vieux travers.

« Chouf » annonce

Olivier Echouafni précisera aujourd'hui la suite qu'il entend donner à sa carrière. En fin de contrat au Gym, à 37 ans, le milieu niçois pourrait rester au sein du club en intégrant le staff.