Des responsables d'Uber chahutés par des taxis à Marseille

© 2016 AFP

— 

Un message contre le service Uber sur un taxi, à Marseille, le 27 janvier 2016
Un message contre le service Uber sur un taxi, à Marseille, le 27 janvier 2016 — BORIS HORVAT AFP

Des responsables d'Uber France ont été chahutés mardi à Marseille par des chauffeurs de taxis, qui ont interrompu un évènement de recrutement de l'entreprise de VTC (véhicule de tourisme avec chauffeur) et brièvement retenu les personnes présentes, a-t-on appris de sources condordantes.

"Une cinquantaine de taxis ont bloqué l'accès d'un évènement de recrutement d'Uber. La police a fait usage de gazage à main pour exfiltrer les personnes" bloquées à l'intérieur, a précisé la préfecture de police.

"Nous avons été séquestrés pendant 45 minutes. Lors de notre exfiltration, les taxis nous ont lancé des oeufs, de l'eau, des cailloux", a indiqué à l'AFP une porte-parole de la société présente à cet évènement, qui a été annulé.

"Nous sommes stupéfaits de devoir annuler cet évènement permettant à des aspirants chauffeurs, qui souhaitent juste travailler, de rencontrer tout l'écosystème VTC local", a déploré Alexandre Molla, directeur d'Uber pour le sud-est de la France.

"Ces menaces (...) démontrent une fois de plus qu'une minorité de chauffeurs de taxis refusent tout changement et toute concurrence", a ajouté M. Molla.

Selon la préfecture de police, le calme est revenu rapidement suite à l'intervention des forces de l'ordre. Les taxis auraient ensuite rejoint le cortège de la manifestation contre la loi travail.