les rennais se mettent dans le rouge à nice

jeremy goujon

— 

Toute l'incompréhension rennaise au moment du rouge infligé à Jebbour, le 2e de la soirée.
Toute l'incompréhension rennaise au moment du rouge infligé à Jebbour, le 2e de la soirée. —

En temps normal, il est déjà très courageux de traverser le pays pour aller encourager ses favoris. Torses nus au stade du Ray malgré la froideur ambiante, mardi soir, les six membres du Roazhon Celtic Kop auront été d'autant plus méritants au vu du scénario de la rencontre.

Pas comme à Paris...
Rien à se mettre sous la dent en première période – si ce n'est peut-être la belle opportunité gâchée d'entrée par Erding (2e) – et un second acte des plus infâmes. La faute aux sorties prématurées de Kana-Biyik (53e) et Jebbour (65e), exclus par M. Rainville. Si le Camerounais écopa de deux cartons jaunes, après deux contacts jugés illicites sur Cvitanich, le Franco-Marocain, lui, vit rouge directement. A peine cinq minutes après son entrée en jeu, il eut le tort, selon l'arbitre, de pousser Bauthéac dans la zone de vérité.
Double peine (expulsion + penalty) extrêmement sévère pour les Bretons. Même triple, puisque le buteur argentin sus-nommé transformait la sentence, en prenant Costil à contre-pied (1-0, 66e). Histoire de se rassurer, les supporters rennais se disaient peut-être qu'il fallait davantage qu'une double infériorité numérique, pour abattre les leurs (remember PSG). Pitroipa faillit valider cette hypothèse au sortir d'un exploit individuel, en vain (76e). Dépassé par son adversaire au classement, encore privé d'éléments supplémentaires en vue des échéances à venir, le SRFC ne s'est décidément pas promené à Nice…

une 1re place vraiment peu envieuse

Avec désormais sept expulsions depuis le début de saison, Rennes est l'équipe de Ligue 1 la plus « prolifique » dans ce domaine (devant Lorient et ses six rouges). Avant Kana-Biyik et Jebbour, Kembo (contre Lyon), Cheick Diarra (face à Lorient), Erding (à Saint-Etienne), Costil et Makoun (au Parc des Princes) avaient quitté le pré plus tôt que prévu.