Une bouffée d'oxygène

Manuel Pavard

— 

Le GSMH-GUC, actuellement 7e, est bien placé dans l'optique du maintien.
Le GSMH-GUC, actuellement 7e, est bien placé dans l'optique du maintien. —

Si la saison est encore longue, la série de deux matchs face à des concurrents directs ressemblait fort à un premier tournant pour le GSMH-GUC. Deux rencontres que les Martinéro-Grenoblois ont parfaitement négociées, s'offrant un véritable bol d'oxygène dans l'optique de la lutte pour le maintien en N1. Après avoir disposé de Fréjus (28-23) à Pablo Neruda, le week-end précédent, les Isérois sont ainsi allés s'imposer d'un petit but à Montélimar (25-24), samedi dernier, grimpant à la 7e place du classement.

Bon pour le moral
« Un succès très important, pour le classement, mais aussi pour le travail que l'on fournit actuellement, estime Thierry Cointy. On n'avait jamais décroché deux victoires de suite cette année, ni remporté de match à l'extérieur. » S'il est encore bien trop tôt pour pavoiser, le coach du GSMH-GUC reconnaît que ces deux résultats envoient « des signaux positifs pour le maintien. C'est déterminant pour le moral et ça se ressent à l'entraînement. » Le promu isérois s'attend en effet à « une rentrée difficile » en janvier. « On joue d'abord à l'extérieur puis on reçoit deux grosses équipes, Nice et Villeurbanne, explique Thierry Cointy. Il fallait absolument prendre des points avant. Sinon, ça aurait été très dur. »

Chambéry au menu

Le GSMH-GUC accueille la réserve de Chambéry, ce samedi. Une équipe en pleine forme, qui vient de gagner à Villeurbanne et d'écraser Ajaccio 45-32.