« les russes peuvent rapidement s'énerver »

propos recueillis par jeremy goujon

— 

De Kergret au block, en finale de la Champions League 2007.
De Kergret au block, en finale de la Champions League 2007. —

L'Ural Ufa et ses stars débarquent ce mardi (20 h), salle Colette-Besson, à l'occasion du 16e de finale aller de la Challenge Cup. Une « place forte du volley russe » que connaît bien Loïc de Kergret (249 sélections en équipe de France), pour y avoir évolué lors de la saison 2007-2008.

Qu'est-ce qui vous avait poussé à rejoindre

l'Ural Ufa, à l'époque ?
La motivation n'était pas difficile à trouver : le championnat russe est le meilleur au monde avec l'Italie. Je pense même qu'il est supérieur, vu le peu d'équipes faibles. Aucun match n'est gagné d'avance. Je m'étais renseigné sur Ufa, trois-quatre mois avant de signer. Mon agent m'avait dit que c'était un club vraiment bien, avec un nouveau président.
Vous n'y êtes pourtant
resté qu'une seule année…
C'est quand même assez éloigné de la France [cinq heures de décalage horaire], et quand vous avez la famille et les enfants qui sont restés au pays pour leur scolarité, ce n'est pas simple. C'est pour ça que je me suis « rapproché » par la suite [en rejoignant le Dinamo-Yantar Kaliningrad, seulement deux heures de décalage].
Outre le Brésilien Vissotto (médaillé d'argent aux JO de Londres) ou l'Espagnol Miguel Angel Falasca, Ufa possède dans ses rangs un certain Aleksey Kazakov, avec qui vous avez joué, et qui mesure 2,17 m…
Ce qui est surtout remarquable, c'est sa technique et son agilité. Malgré sa taille, il n'hésite pas à plonger au sol. C'est assez impressionnant.
Quelles sont les

chances rennaises

face à une telle armada ?
Ça va avant tout dépendre des Russes (sourire). Ils peuvent être suffisants. S'ils décident de ne pas prendre de haut leurs adversaires, ça va vraiment être difficile de les battre. Mais si Rennes parvient à les faire déjouer, ils peuvent rapidement s'énerver et disjoncter. Il ne faudra lâcher aucun ballon.
A un jour près, vous auriez pu assister à la rencontre…
Effectivement, je serai sur Rennes mercredi. L'une de mes filles y est étudiante. Si j'avais su, je me serais débrouillé autrement…