Pas d'autre choix quede gagner

Fabien Binacchi

— 

Le Vakifbank Istanbul battait le Racing club de Cannes (0-3), le 14 novembre 2012.
Le Vakifbank Istanbul battait le Racing club de Cannes (0-3), le 14 novembre 2012. —

C'est un passage obligé, un rendez-vous immanquable pour les Cannoises. Si elles venaient à rater la marche ce mardi soir, leurs chances d'accéder aux play-offs de la Ligue des champions en seraient sérieusement diminuées. Alors c'est clair : sur leur parquet du Palais des victoires dès 20 h 30*, elles n'auront d'autres choix que de littéralement surclasser le Volero Zurich. « On est obligé de gagner, confirme l'entraîneur du Racing club de Cannes, Yan Fang. Et ce n'est pas parce que l'aller s'est bien passé [Cannes battait Zurich 0 sets à 3, le 31 octobre] que l'on ne s'attend pas à un match difficile ». Bien plus faibles sur le papier, les Suissesses ont en tout cas, selon le technicien, « beaucoup de potentiel ».

Un « six » en béton armé
A commencer par celui de l'internationale cubaine Nancy Carillo de La Paz que « Vica » Ravva et ses coéquipières devront garder à l'œil. La capitaine cannoise, mise au repos ce week-end – le coach préférant faire jouer ses jeunes recrues en championnat Ligue A –, fera partie d'un « six » de base en béton armé. Nadia Centoni, Milena Rasic, Chiara Arcangeli, Ana Antonijevic ou encore Tetyana Kozlova devraient aussi monter au filet.Elles auront du pain sur la planche. Les vice-championnes d'Europe l'an dernier sont pour le moment troisièmes de leur poule, la « A » (lire l'encadré). Et seules les deux premières équipes peuvent se qualifier pour la suite...
*Prix des billets : 5 € sur place

Des turques imbattables ?

Elles mènent la danse avec 11 points, suivies de Uralochka-Ntmk Ekaterinburg (7 points), du Racing club de Cannes (5 points), alors que le Volero Zurich ferme la marche avec 1 point. Les Turques du Vakifbank Istanbul sont bien parties pour marquer cette édition 2012-2013 de la Ligue des champions, qu'elles gagnaient en 2011.