Les filles retrouvent l'élite

Manuel Pavard

— 

Malgré la défaite de Florence Haring, le GT a signé un 5e succès consécutif.
Malgré la défaite de Florence Haring, le GT a signé un 5e succès consécutif. —

Cette année, il y avait Grenoble et les autres. Dimanche, à Nice, face au TCF Giordan, les filles du GT n'ont en effet pas tremblé au moment de conclure. Alors qu'un nul suffisait, les joueuses de Guillaume de Choudens ont signé un large succès 5-1, le 5e en autant de journées. Un parcours sans-faute synonyme de retour en 1re division, un an après la descente en N1A. « Une grosse satisfaction et la conclusion d'une belle aventure », savoure le coach.

Terre battue lourde et lente
« J'avais aligné ma meilleure équipe, poursuit Guillaume de Choudens, car les conditions étaient particulières. On a joué dehors, sur terre battue : avec le vent et la pluie tombée les jours d'avant, la terre était très lourde et très lente. Mais les filles ont fait le boulot et ce sont les Niçoises qui se sont agacées. » Des Azuréennes qui ont pourtant remporté le 1er set des deux premiers matchs. Heureusement, si Florence Haring a dû baisser pavillon, Tadeja Majeric a remonté son retard pour s'imposer en trois manches. Ana Vrljic puis Amra Sadikovic, vainqueur du duel des n° 1 face à Marion Gaud, ont ensuite terminé le travail en deux sets secs, avant les doubles. Guillaume de Choudens a hâte d'être à la saison prochaine : « Avec deux matchs à domicile, ce sera un championnat très sympa. »

avec quel groupe ?

Le Grenoble Tennis devrait s'appuyer l'an prochain sur la même équipe, tout en recrutant une joueuse en numéro 1, pour être plus compétitif.