La magie opère toujours au Stade de France

— 

Le SdF, Lucille Godiveau connaissait déjà. Le 22 novembre 2009, l'internationale rennaise était du 1er match jamais disputé par le XV de France féminin à Saint-Denis, face au Canada (22-0). Trois ans plus tard, quasiment jour pour jour, les Bleues effectuaient leur retour dans le 9-3. Et samedi, contre les USA [juste avant France-Samoa], elles ont également assuré le show (27-3). « On a eu peur de se lâcher au début, mais au final, on inscrit trois essais. » Même si l'enceinte sonnait creux, la trois-quart centre a fait le « plein d'émotions », et noté de l'amélioration. «  Ça peut paraître anodin, mais on a pu emprunter la sortie principale qui mène au terrain, comme les mecs. Il y avait aussi plus de médiatisation, puisque la rencontre était diffusée sur France 4. Tout ça donne encore plus envie de revivre ce genre de moment. C'était juste énorme. » Une belle bouffée d'oxygène pour la joueuse aux 22 capes, qui a oublié, l'espace d'une semaine, les difficultés du SRR dans le Top 10.j. g.