Prades-le-Lez a bien savouré

— 

Alors, bien sûr, le club n'a pas réalisé l'exploit jusqu'au bout. Prades-les-Lez s'est incliné (15-30) au 4e tour de la Coupe de France contre Nîmes, leader de D2. Le modeste club de N3 (cinquième division) gardera « l'image d'un belle fête » pour Jean-Marc Lusser, le maire et préposé à la table de marque samedi. « S'ils nous avaient pris à la rigolade on aurait pu faire quelque chose. Mais là, non, il y avait un monde d'écart », note le capitaine Vincent Rivet.
Pour l'occasion, Prades-le-Lez avait symboliquement fait payer l'entrée (2 €). Les 540 € collectés ne permettront même pas de payer les frais d'arbitrage. « C'est un cadeau que se sont offerts les joueurs », savoure Edgard Terol, président... et entraîneur pour l'occasion. Persuadé d'avoir disparu depuis longtemps de l'épreuve, l'habituel coach Nicolas Hottin avait choisi ce week-end de s'absenter pour raisons personnelles. J. D.