« Si on monte, pourquoi ne pas rester à Grenoble ? »

propos Recueillis par Manuel Pavard

— 

Un an et demi après son départ pour Boulogne, Hugo Cianci est de retour à Grenoble. Le joueur s'est en effet engagé jusqu'à la fin de la saison avec son club formateur. Un renfort de choix pour le GF38 puisqu'à 23 ans, celui-ci compte déjà 50 matchs de L1 et L2. Entretien à la Poterne.
Pourquoi être revenu au GF38 ?
En juillet, j'ai refusé plusieurs offres de Ligue 2 (Le Mans, Nîmes) et de clubs de D2 anglaise et allemande. Je n'étais pas chaud pour l'étranger et j'avais besoin de retrouver ma famille, de me ressourcer. Depuis deux mois, je m'entraîne avec le GF, au départ pour garder la forme, puis j'ai eu une discussion avec le coach et on s'est mis d'accord.
Que s'est-il passé à Boulogne ?
Ça n'a pas été une période facile. J'ai enchaîné deux descentes et c'était la 1re fois que je partais loin de chez moi. Je me suis fait une déchirure contre Lens, qui a évolué en phlébite. Après l'opération, je suis resté à ne rien faire. Il me restait deux ans de contrat et, vu que je ne voulais pas rester, j'ai demandé à Boulogne une rupture à l'amiable.
Le GF, c'est un tremplin

pour retourner chez les pros ?
Si on monte, pourquoi ne pas rester et même viser la montée en L2 ? Le retour d'anciens pros comme Ayari ou Cherrad prouve que le club a de l'ambition. Mais il faudra recoller à La Duchère.
A quel poste jouerez-vous :

milieu défensif ou latéral droit ?
Là où le coach aura besoin de moi, même si, comme j'aime bien percuter, je préfère jouer le plus haut possible.

Le groupe à Nancy

Le GF38 se rend chez la réserve de Nancy ce dimanche, à 14 h 30. Hugo Cianci saura ce vendredi s'il est qualifié. Manu Perez est incertain. Flo Michel (pubalgie) et Abdelmalek Cherrad, suspendu, seront absents.