Lourdement puni, Yann M'Vila ne dansera pas la samba à Copacabana

— 

En 2010, il avait été privé de Mondial sur critères sportifs [Raymond Domenech l'avait inclus dans une première liste de 30 joueurs]. Dans deux ans, si d'aventure l'équipe de France se qualifie pour la Coupe du Monde au Brésil, Yann M'Vila n'en sera pas pour raisons disciplinaires. La FFF a en effet eu la main lourde pour le milieu de terrain rennais. Suspendu jusqu'au 30 juin 2014, l'international paye (très) cher son escapade nocturne avec les Espoirs, survenue le 12 octobre entre Le Havre et Paris. Interrogé à ce sujet, son camarade de club Benoît Costil l'a plutôt mauvaise. « Dans ce cas-là, il fallait lui mettre perpétuité, ironise ce dernier. Je ne suis pas surpris, mais j'ai quand même du mal à comprendre une telle sanction. Beaucoup de gens se sont exprimés sur cette affaire, soit pour dire des conneries, soit pour se mettre en avant. En tout cas, on est de tout cœur avec eux. Ce sont des mecs bien. » Le portier évoque aussi l'autre Rouge et Noir concerné, Chris Mavinga, banni pour sa part des sélections nationales jusqu'au 31 décembre 2013.j. g.