Yassine Jebbour, ou l'art d'avoirla zen attitude

— 

Cela fait un petit moment qu'il traîne ses guêtres du côté de la Piverdière. Plus précisément depuis juin 2007, lorsqu'il débarqua de l'INF Clairefontaine. En dépit d'un premier contrat pro signé peu avant sa majorité, Yassine Jebbour ne figure toujours pas parmi les incontournables du Stade Rennais. « Il n'a que 21 ans », aime à rappeler Frédéric Antonetti, qui souligne aussi « l'impatience » d'un jeune s'étant, en revanche, « toujours bien entraîné ». Aligné d'entrée face à Montpellier, le latéral franco-marocain (qui a participé aux JO de Londres avec les Lionceaux de l'Atlas) verrait-il son heure arriver, avec la mise à l'écart de Mavinga ? « J'ai joué le week-end dernier, c'est tout, avance tranquillement l'intéressé. Peut-être qu'une place se libère. C'est toujours pareil, il faut saisir sa chance. Grâce à ma famille, j'arrive vite à relativiser. Quand je vois ce qu'il se passe autour… » Lucide, Jebbour espère en tout cas être à nouveau titularisé en L1, ce soir (20 h 45), à Saint-Etienne.j. g.