Le MAHB a gagné un match nul (26-26)

— 

Dans le nouvel objectif de qualification européenne énoncé mercredi par Patrice Canayer, le partage des points ce jeudi contre Dunkerque (26-26) est loin d'être une mauvaise opération. Invaincus depuis le début de la saison, les Nordistes ont confirmé qu'ils étaient désormais le principal adversaire à Paris dans la course au titre. Mais leur adversaire, ancien géant du hand français (en attendant des jours meilleurs la saison prochaine) n'a pas craqué. Malgré le débours de cinq buts de retard (14-19, 37e), le MAHB s'est accroché, comme il le fait depuis le séisme du 30 septembre. Alors qu'il va pouvoir se pencher (dès mardi) sur le cas des quatre joueurs libérés de leur contrôle judiciaire (lire page 20), son avenir immédiat se construira en partie autour du bras de Cristian Malmagro (8/13), en train de ressusciter. Ou du jeune Maxime Arvin-Berod qui lui permit un temps de rêver (23-22, 51e). Juste un temps. Montpellier l'a bien compris : l'heure est au pragmatisme. J. D.