L'Avenir ne demande qu'à grandir

— 

« On peut penser que notre équipe 2012-2013 est enfin née. » Cyril Germain est soulagé. L'entraîneur de l'Avenir Rennes (N1) a grandement apprécié le large succès de ses protégées à Rezé (48-70), synonyme de première victoire de la saison. « Les joueuses ont su s'approprier cette rencontre de la première à la dernière minute, en ne laissant que des miettes à l'adversaire », jubile le technicien, qui sait cependant que la route est encore longue. Toujours vissées à la dernière place du classement, Lauraine Tony et consorts devront « à chaque fois jouer un match de Coupe » pour s'en sortir. Face à Aubervilliers, samedi (17 h), en lever de rideau des garçons de l'URB (opposés à Monaco), l'occasion est offerte de « (s')inscrire dans une dynamique positive et inverser la tendance ». A condition d'afficher les mêmes valeurs qu'en Loire-Atlantique : solidité défensive (27 petits points encaissés au bout du troisième quart-temps), et harmonie offensive. « Quand la confiance s'installe derrière, c'est toute une équipe qui évolue en harmonie. » Gare aux fausses notes...j. g.