Brother sort de la famille MAHB

— 

Dragan Gajic, lors du match à Paris.
Dragan Gajic, lors du match à Paris. —

Puisque c'est dans la difficulté que l'on compte ses amis, le MAHB sait désormais à quoi s'en tenir. Brother, l'un de ses principaux partenaires maillots qui le soutenait à hauteur de 300 000 €, a annoncé mercredi la rupture unilatérale de son partenariat, comme l'avait laissé entendre l'avocate du club Michèle Tisseyre la semaine dernière (sans nommer le sponsor concerné). Dans un communiqué, la marque a affirmé « son désengagement du sponsoring sportif du club. »
Alors que l'agglomération de Montpellier, son principal bailleur de fonds, n'a eu de cesse de réaffirmer son soutien, prenant bien soin de séparer le club de ceux qui ont pu parier sur sa défaite à Cesson en fin de saison dernière, ce départ ne remet pas l'équilibre financier, mais constitue une coupe sombre dans son budget (7,4 millions d'euros). « L'éthique, les valeurs d'intégrité et d'honnêteté sont primordiales et essentielles chez Brother et dans ses engagements d'entreprise », reprend le communiqué. Elle considère « ne plus pouvoir s'associer au club montpelliérain et à certains de ses joueurs. Nous sommes très attristés de devoir prendre une telle décision et nous souhaitons cependant au MAHB beaucoup de courage dans cette période difficile. » Le contrat d'image le liant à Nikola Karabatic a été également rompu. Le MAHB devrait évoluer pour la dernière fois avec les maillots floqués au nom de l'entreprise ce jeudi (18 h 30), sur le parquet de Tchekhov, en Ligue des champions. J. D.