Des Yeti's encore tendres

Manuel Pavard

— 

L'effectif a été remanié par rapport à la saison dernière (ici face à Reims en 2011).
L'effectif a été remanié par rapport à la saison dernière (ici face à Reims en 2011). —

En accrochant Rethel (2-2), favori de la Ligue Elite, en ouverture, les Yeti's avaient rassuré leur président Gilbert Notturno. « J'étais un peu inquiet avant le début de saison, avoue celui-ci, car on a rajeuni l'équipe en intégrant trois juniors, à la suite du départ de quatre joueurs. » Pourtant, les Grenoblois sont retombés sur terre samedi dernier en s'inclinant à Villeneuve-la-Garenne (3-0). « Je n'ai pas reconnu mon équipe, affirme le président. Ils ont tenu la dragée haute à Villeneuve durant dix minutes avant de lâcher mentalement. »

La locomotive Junior Cadiz
Si la défense est toujours aussi forte, c'est dans le secteur offensif que le bât blesse. Pour « booster l'attaque », Gilbert Notturno compte sur l'Américain Junior Cadiz, recrue phare de l'intersaison, considéré comme l'un des meilleurs attaquants au monde. Aligné samedi dernier, il n'était pas à 100 %, pénalisé par « le décalage horaire et la fatigue du voyage. Il est arrivé en avion à 6 h, vendredi, pour repartir en car à 8 h », précise le président des Yeti's, qui espère que « Junior mettra des buts, bien sûr, mais aussi tirera le groupe vers le haut et poussera les jeunes à la constance. L'objectif de cette saison de transition est le maintien mais avec la venue de Junior, on peut tenter les play-offs. »

Angers au CSU

Les Yeti's recevront les Hawks d'Angers ce samedi, à 19 h 30, au CSU. Un match que Gilbert Notturno qualifie de « juge de paix » pour situer ses ambitions.