La marche était trop haute

Manuel Pavard

— 

Il n'y a pas eu de miracle, samedi, à Marcel-Michelin. Opposé à l'ASM et son effectif XXL bardé d'internationaux, le FCG a pu mesurer la marge le séparant de l'un des grands favoris du Top 14. Pourtant, si la victoire clermontoise (44-20) ne souffre aucune contestation, Grenoble a pu repartir la tête haute après une partie encourageante.

Cinq essais à deux
Dominé, le FCG, qui aligne un XV largement remanié, joue crânement sa chance et fait même la course en tête dans les 20 premières minutes (3-0 puis 6-3) grâce à deux pénalités de Darbo. Le temps pour le rouleau compresseur auvergnat de se mettre en marche. Clermont envoie du jeu et finit par faire craquer la défense grenobloise. Rougerie (34e) et Chouly (40e) vont ainsi à dame et permettent à l'ASM de se détacher à la pause (23-6). Les Jaunards poursuivent leur travail de sape dès la reprise, avec un 3e essai signé Nalaga (30-6). Mais Grenoble ne ferme pas le jeu et Gegenbacher (52e) puis Buckle (68e) aplatissent dans l'en-but clermontois, récompensant les efforts isérois. Entre-temps, Fofana avait ajouté un 4e essai (61e), avant de s'offrir un doublé (74e) synonyme de bonus offensif pour l'ASM. Le FCG est désormais 8e. Une place qui le comblerait en fin de saison.

Stade des Alpes

Le FCG accueillera le Racing au Stade des Alpes, ce samedi, à 18 h 30, pour l'un des quatre matchs de la saison délocalisés dans l'enceinte grenobloise.