Festival de fiction sur Twitter: Comment suivre les Français?

0 contributions
Publié le 28 novembre 2012.

WEB - De mercredi à dimanche, Twitter accueille des projets de fictions d'auteurs du monde entier. «20 Minutes» vous présente les quatre projets made in France...

Pendant cinq jours, vous allez lire plus de fictions que d’habitude sur Twitter. Ce mercredi matin a débuté sur le réseau social un «Festival mondial de fiction» organisé pour «célébrer» les «nouvelles formes littéraires» qui naissent de ces messages de 140 caractères. Jusqu’au 15 novembre, les auteurs du monde entier étaient invités à soumettre leurs propositions, qu’il s’agisse d’un live tweet, d’un tweet chat, d’un nouveau format plus interactif, que la narration s’étale sur une heure ou sur cinq jours, et en utilisant si possible tous les formats: vidéos, photos, discussions.

De toutes les propositions envoyées au jury, 29 ont été retenues. Des cinq continents, et en cinq langues: anglais, espagnol, italien, français et arabe. Tous les projets, listés ici, sont à découvrir grâce au hashtag #twitterfiction ou sur la page créée pour l'occasion.

L’événement est conçu pour se vivre en live. Il n’y aura ni gagnant, ni «production finale» à proprement parler. Un petit guide n’est donc pas de trop pour s’y retrouver…

@MarcelLasoen, le vieillard qui vous raconte son secret

Marcel Lasoen est un vieillard qui débarque sur Twitter avec la ferme intention de révéler son secret. Il a quatre jours pour sortir de l’ombre, et qu’importe si la twittosphère se moque de son profil, expliquait-il ce matin:

Derrière ce compte fictif se cache Marc Capelle (@marccapelle), le directeur de l'école de journalisme de Lille (ESJ).

A suivre: sur le compte de @MarcelLasoen
Quand: dès ce mercredi matin, jusqu’à dimanche.

#Parailleurs: Cinq passagers d’un bus, en temps réel

«L'histoire se passe exclusivement dans un car, en temps réel. Elle met en scène cinq personnages: Sal, le chauffeur, un sexagénaire bas du front, Mary, une mère de famille fraîchement divorcée, Theo, un geek de 24 ans de retour chez ses parents, Frank, un vétéran de guerre récemment hospitalisé, et Luc, un écrivain doté d'un flegme quasi pathologique», expliquait mardi soir sur son site Fabrice Colin (@FabriceColin), un écrivain français connu pour ses textes de fantasy et science-fiction.

Fabrice Colin explique avoir son idée du «déroulement général du récit» et ne promet pas aux lecteurs que leurs commentaires interviendront directement sur les événements. Mais il ouvre la porte aux commentaires. «Vous pouvez interpeller les personnages en mentionnant leurs noms #Sal, #Mary, #Theo, #Frank et #Luc, et en ajoutant le hashtag #Parailleurs» explique t-il.

A suivre: via le hashtag #Parailleurs
Quand: de jeudi à dimanche.  

@AllSinners: Racontez votre tempête de Yumington

De mercredi à dimanche, «Yumington va être plongée dans une terrible tempête». Le projet All Sinners vous propose de vous mettre dans la peau d’un habitant de la ville, pour raconter comment vous vivez la tempête et devenir ainsi un des personnages de la série…

Ce projet est de loin le plus interactif des projets français. Piloté par Jeff Balek, qui se décrit comme «écrivain, architecte transmedia, scénariste et storycoder», il est ouvert à toutes les collaborations de «Twitt’acteurs» qui réagiront en temps réels.

«La narration de cette enquête sera réaliste, ‘’tendue’’, sans fioriture et transcrira dans l’écrit l’esprit des reportages ‘’caméra à l’épaule’’. L’écriture sera donc quasi scénaristique», promet Jeff Balek. L’essentiel de All Sinners sera raconté sur Twitter mais la série fera aussi appel à des vidéos, images, documents audio. «Des journaux TV vidéo réguliers nourrissent le background de l’histoire», annonce même All Sinners.

A suivre: sur le compte @allsinnersserie et via #AllSinners
Pour participer: c’est ici.
Quand: de mercredi à dimanche.  

#TwitRature, le retweet poétique

Pour la majorité d’entre nous, le retweet est un signe de flemme, quand on en est l’auteur, ou une bonne nouvelle, une sorte de «like» Facebook qui fait plaisir, quand on le «reçoit». Pour  les quatre écrivains et artistes français à l’origine de #TwitRature, c’est le moyen de créer des «sonnets collaboratifs»…

Le principe: le premier auteur écrit 2 tweets. Le second auteur écrit 3 tweets et retweete entre ces 3 tweets les deux tweets du premier auteur. Le troisième auteur écrit 4 tweets qu’il associe aux 5 retweets des tweets précédents. Puis le 4e auteur écrit 5 tweets qu’il associe aux 9 retweets de tweets précédents. «Nous avons donc 2+3+4+5= 14 tweets = un sonnet!» s’enthousiasment @meloditx, @bituur_esztreym, @josephparis sur le Tumblr dédié. Si, comme nous, vous n’avez pas tout suivi, c’est à suivre dès jeudi à 19h.

A suivre: via #TwitRature
Quand: de jeudi à dimanche, de 19h à 20h.

Annabelle Laurent
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr