Google et Facebook disparaîtront-ils d'ici cinq ans?

11 contributions
Publié le 9 mai 2012.

WEB - C'est ce qu'assure Eric Jackson, le spécialiste high-tech du magazine américain «Forbes»...

Comment imaginer Internet sans Google et Facebook, ces deux géants du Web qui ne cessent de gagner du terrain et nous semblent toujours plus invulnérables? Eric Jackson, analyste et spécialiste du marché high-tech chez Forbes n’hésite pourtant pas à lancer son pronostic. Les deux entreprises devraient disparaître d’ici cinq à huit ans. «Pas à la suite d’une faillite, plutôt en disparaissant comme Myspace», assure t-il.

1.0, 2.0, puis le mobile

Autrement dit, Jackson parie sur l’obsolescence des deux services. Etant donné la vitesse de l’évolution technologique, Facebook et Google seront inéluctablement dépassés, car «de plus en plus, sur Internet, il semble que la viabilité à long terme d’une entreprise dépende de sa date de création», souligne Jackson. Il rappelle pour cela les trois générations qui se sont succédé sur le Web.

Il y a d’abord eu le Web 1.0, celui des sociétés créées entre 1994 et 2001, incluant Netscape, Yahoo!, AOL, Google, Amazon et eBay. Il s’agissait alors d’agréger les données et de faciliter la navigation.

Puis est arrivé le Web 2.0, le web social, avec des entreprises nées entre 2002 et 2009, dont Facebook, LinkedIn et Groupon. 

Nous sommes désormais, depuis 2010, dans l’ère du Web mobile, avec des sociétés comme Instagram qui n’envisagent même plus de lancer leur site internet. D’ailleurs, «on n’aura jamais de web 3.0 parce que le web est mort», tranche le spécialiste. (Le patron de Wired était aussi de cet avis en août 2010.)

«Les générations précédentes avancent vers leur déclin»

Ce qui condamnerait Google et Facebook, ce serait leur incapacité à s’adapter à cette dernière génération.

«Oui, Facebook triomphe et va bientôt être introduit en bourse, mais il perd de l’argent sur mobile» et «n’a créé que de simples versions iPhone et iPad» note Eric Jackson. Et l’effort des sociétés et l’argent qu’ils pourront investir pour ce changement n’y feront rien, selon le spécialiste de Forbes. «L’échec des sociétés du Web 1.0 qui ont tenté de s’adapter au Web 2.0 tend à montrer que Facebook aura autant de mal à s’adapter au mobile que Google au social, avec son initiative Google+ l’année dernière.»

L’acquisition d’Instagram par Facebook n’est-elle pas justement le signe d’une progression de Facebook vers l’internet mobile? «Pas vraiment», répond le spécialiste. «Cela montre qu’ils ont peur d’être détrônés par une start-up mobile.»

Google, Amazon et Yahoo! ne sont pas encore obsolètes, concède Eric Jackson, «mais avec chaque glissement de paradigme, les générations précédentes avancent vers leur déclin». 

>> Et vous, pensez-vous que Facebook et Google puissent disparaître comme Myspace? Imaginez-vous pouvoir vous en passer dans votre quotidien? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.

A.L
Mots-clés
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr