Yahoo! porte plainte contre Facebook pour viol de brevets

1 contribution
Publié le 13 mars 2012.

WEB - Le groupe californien accuse notamment son rival de lui avoir volé des idées pour améliorer ses performances publicitaires...

Yahoo! a le «poke» agressif. Le groupe californien, qui accuse Facebook d'avoir violé 10 de ses brevets concernant notamment la publicité sur Internet, a en effet engagé ce lundi une procédure en justice contre son rival.

Cette plainte, déposée devant une juridiction fédérale de San José (Californie), pourrait ouvrir la voie au premier grand bras de fer judiciaire dans le domaine des réseaux sociaux. Dans un communiqué diffusé par courrier électronique, Yahoo! s'est dit lundi soir confiant dans le fait que la justice lui donnerait raison.

«L'un des pires sites en terme de performance publicitaire»

«Malheureusement, l'affaire avec Facebook n'est toujours pas résolue et nous sommes contraint d'obtenir réparation devant un tribunal fédéral», déclare le groupe pionnier du Web. Le portail Internet avait déclaré le mois dernier qu'il souhaitait obtenir des redevances au titre de l'emploi de brevets par Facebook et que d'autres sociétés avaient déjà accepté de tels versements.

Un porte-parole de Facebook a réagi en déclarant que la société de Mark Zuckerberg avait appris le dépôt de la plainte dans les médias. «Nous sommes déçus que Yahoo!, un partenaire de longue date de Facebook et un groupe qui a substantiellement bénéficié de son partenariat avec Facebook, ait décidé de choisir la voie judiciaire», a-t-il déclaré.

Dans sa plainte, Yahoo! estime que Facebook était considéré «comme un des pires sites en termes de performance publicitaire» avant de se convertir à ses méthodes. «M. Mark Zuckerberg, cofondateur et directeur général de Facebook, a reconnu que le design de Facebook n'était pas original et était basé sur les idées d'autrui», poursuit le groupe.

La plainte de Yahoo! intervient alors que Facebook a fait début février un premier pas vers une entrée en Bourse, une opération qui pourrait valoriser le réseau social à 100 milliards de dollars.

N. Be. avec Reuters
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr