Facebook se met au mail

4 contributions
Publié le 15 novembre 2010.

INTERNET - Le réseau social ajoute une corde à son arc...

Une nouvelle étape de la guerre que se livrent Facebook et Google pourrait connaître un nouveau virage, lundi. Le réseau social devrait en effet dévoiler son nouveau projet: une boîte de messagerie déjà présentée comme le «Gmail killer». Explications.
 
«Projet Titan»
 
Initialement baptisé du nom de code «Projet Titan» -sobre et modeste- le service de messagerie de Facebook est affûté depuis février dernier. Inutile de spéculer sur sa forme mais dans une tentative pour brouiller les pistes, l’une des responsables de Facebook, Sheryl Sandberg, avait annoncé en juin dernier que le mail était destiné à devenir obsolète, les ados lui préférant les échanges sur les réseaux sociaux et via SMS. De là à dire que la messagerie de Facebook pourrait intégrer des SMS, il n’y a qu’un pas que personne ne peut raisonnablement franchir tant la communication sur ce nouveau service est verrouillée.
 
>> Suivez les principales annonces de la conférence de Facebook sur 20minutes.fr

La messagerie de Facebook marque en tout cas une nouvelle étape dans la guerre à distance que se livrent le réseau social et Google. Chacun de ces deux géants empiète de plus en plus sur le domaine réservé de son voisin. Si Facebook lorgne du côté du mail, Google espère, lui, développer une activité de réseau social.
 
Guerre
 
Après le flop de Buzz (sensé faire son trou dans le segment des réseaux sociaux), Google plancherait sur un nouveau projet pour picorer des parts de marché à son nouveau concurrent: Google me, «un vrai réseau social, complet et de première classe» dixit un ancien de Facebook.
 
Enfin, les deux firmes s’affrontent également sur le terrain miné des données personnelles. Google a récemment décidé d’empêcher Facebook d’importer automatiquement les contacts de ses abonnés à ses services e-mail, à moins qu'il n'y ait une réciprocité des flux d'information. Car Facebook semble avoir une longueur d’avance dans la course à la couronne de l’Internet mondial. «Si les internautes font des recherches en étant sur Facebook, s'ils écrivent des e-mails via Facebook, s'ils font de la messagerie instantanée avec Facebook, alors tout ceci va se faire aux dépens de Google», selon Ray Valdes, analyste chez Gartner. Un enjeu que le moteur de recherche a bien mesuré.

Sandrine Cochard
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr