Facebook: Comment le partage d'infos privées a évolué en sept ans

3 contributions
Publié le 8 mars 2013.

WEB - Une université américaine a suivi plus de 5.000 comptes Facebook entre 2005 et 2011 pour étudier comment les informations personnelles étaient divulguées par les utilisateurs au fil des années. Elle a rendu publique son étude cette semaine...

Les utilisateurs de Facebook sont de plus en plus préoccupés par les questions de vie privée, mais se sont mis à divulguer davantage d’informations personnelles à partir de 2009, poussés par les changements apportés progressivement au site. C’est ce que révèle une étude menée par l’université de Carnegie Mellon aux Etats-Unis, qui s’est penchée pendant sept ans sur l’évolution des comportements face aux informations privées sur Facebook grâce à un panel de 5.076 comptes (d’étudiants, principalement).

Entre 2005 et 2009

L’étude de l’université de Carnegie Mellon souligne que les utilisateurs de Facebook, créé en 2004, sont devenus discrets et étaient moins nombreux à renseigner leur profil (notamment les champs «date de naissance» ou «ville natale»)  à partir du moment où le réseau social s’est ouvert à un public plus large que les seuls étudiants américains. Pendant ces quatre années, les utilisateurs ont ainsi limité la visibilité de leurs informations pour ne pas trop en dévoiler aux internautes qu’ils ne connaissaient pas.

En 2009 et 2010

Le panel étudié par les chercheurs américains a montré qu’il y a eu un regain de divulgation des informations personnelles à ce moment-là. Pourquoi ce changement soudain? Parce que la plate-forme elle-même avait changé. Facebook est parvenu à contrer cette volonté de discrétion. «Alors que les gens essayent d'avoir le contrôle de leurs informations personnelles, le réseau ne cesse de changer, affectant leurs décisions», explique l'un des auteurs de l’étude. Non seulement sont apparus plus de champs à renseigner qu’auparavant sur le site et la possibilité nouvelle de publier un lien, une photo ou une vidéo, mais les paramètres de confidentialité de la plate-forme ont changé. Conséquence:  certaines informations personnelles sont devenues plus visibles. A cela s’ajoute l’arrivée des «pages» et celle du bouton «like» qui renseignent depuis Facebook sur tous les goûts des utilisateurs ne se privant pas de cliquer au gré de leur promenade virtuelle sur le réseau. De plus, les premiers outils permettant de se géolocaliser sont apparus.

Si les utilisateurs du réseau social partageaient moins d’infos privées avec les étrangers, en revanche, ils partagent, à partir de cette période, de plus en plus de choses avec leurs amis. Ce qui signifie qu’ils délivrent de plus en plus d’informations au site, aux annonceurs publicitaires et aux éditeurs d’applications tierces présentes sur la plate-forme.

En 2011

A la fin de cette année -là, Facebook introduit sa fameuse Timeline, une nouvelle présentation des profils des utilisateurs, avec encore plus de nouveaux champs à remplir. Facebook encourage les utilisateurs à renseigner les étapes les plus importantes de leur vie (naissance, mariage, achat d’une maison...), représentées de manière chronologique sur leur profil. «Les utilisateurs avaient pris en main [leur vie privée]. Cependant, ils ont été poussés à en dévoiler plus qu’ils ne le souhaitaient auparavant», résume un des chercheurs.  L’environnement a ainsi le pouvoir d’affecter les choix individuels, affirme l’étude américaine.

Après sa diffusion, Facebook s’est défendu en soulignant que toutes ces informations pouvaient être partagées à une audience réduite grâce aux outils ajoutés au site ces dernières années permettant de paramétrer sa Timeline. «Des études indépendantes ont montré qu'une vaste majorité des utilisateurs de Facebook utilisent les outils (…) mis à leur disposition pour protéger leur confidentialité -qui leur permettent de contrôler les informations qu'ils partagent, et avec qui ils les partagent», a déclaré un porte-parole à la chaîne américaine ABC.

Anaëlle Grondin
Newsletter
HIGH-TECH

Recevez une fois
par semaine
toute l'actualité high-tech

publicité
publicité
publicité

publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr