Un exemple de requête sur Google, où Google Suggest propose le mot «juif». Ce que dénoncent plusieurs associations antiracisme en France.
Un exemple de requête sur Google, où Google Suggest propose le mot «juif». Ce que dénoncent plusieurs associations antiracisme en France. - CAPTURE D'ECRAN/20MINUTES.FR

A.L

La médiation engagée en mai dans l'affaire qui oppose Google à quatre associations antiracisme l'ayant assigné en justice il y a trois mois aurait aboutie en faveur des demandeurs. L’association a retiré sa plainte, estimant qu’un accord avait été trouvé. Mais c’est à peu près tout ce que l’on sait.

Jonathan Hayoun, le président de l’Union des étudiants juifs de France, l’une des associations ayant engagé des poursuites, s’est tout de même réjoui auprès de PC Inpact que «la mesure de médiation ordonnée par la présidente Martine Provost Lopin nous ait permis de dégager des axes d’une fructueuse coopération avec Google», annonçant qu’«en matière de lutte contre le racisme et l’antisémitisme, Google est à présent un partenaire». Contacté par 20Minutes, il n'a pas voulu en dire plus sur le contenu de l'accord qui reste confidentiel. 

Aucun détail pour l’instant sur l’accord

De son côté un porte-parole de Google a annoncé que la firme «soutient les initiatives d'éducation et d'information contre le racisme et l'antisémitisme. Nous accompagnerons les associations dans le développement et la promotion de projets pour sensibiliser les internautes aux valeurs de tolérance et de respect.» 

 

Rien ne garantit donc pour l’instant que l’accord implique le blocage de la suggestion du terme «juif». 

 

>> Google assigné par quatre associations antiracistes en justice