Jeune fille devant son ordinateur.
Jeune fille devant son ordinateur. - LEVY BRUNO/SIPA

A.L

Manque de vigilance, ou laxisme de la part des parents? 38% des mineurs qui disposent d'un compte Facebook n’ont pas atteint les 13 ans requis, et 4% ont moins de 6 ans. C’est ce qui ressort d’une étude américaine menée par MinorMonitor, un organisme proposant des outils de surveillance aux parents sur les réseaux sociaux.

Des chiffres alarmants, bien que l'activité des moins de 6 ans, auxquels les grands frères et soeurs ont dû ouvrir un compte, soit forcément limité... 

Mille parents ont été interrogés. Qu’en disent ceux dont les enfants traînent sur Facebook? 74% d’entre eux disent être préoccupés par leur sécurité. Leurs inquiétudes sont liées pour 56% d’entre eux à la présence d’éventuels prédateurs sexuels sur le réseau social, tandis que 41% craignent le harcèlement et 29% l’usurpation d’identité.

Puisque l’interdiction pure et simple du réseau ne leur semble visiblement pas être la bonne méthode, que font-ils alors pour les surveiller? La moitié des parents interrogés assurent un contrôle en se connectant avec les identifiants de leurs enfants. 25% d’entre eux préfèrent être «amis» avec le compte de leurs enfants pour surveiller leurs activités. Et enfin, 17% d’entre eux ne font aucune surveillance.

>> Votre enfant est-il sur Facebook? Que faites-vous pour le protéger? La présence des mineurs sur le réseau social vous semble-t-elle préoccupante? Dites-le nous dans les commentaires ci-dessous.