La page d'accueil du site d'hébergement de fichiers MegaUpload.
La page d'accueil du site d'hébergement de fichiers MegaUpload. - CAPTURE D'ECRAN/20MINUTES.FR

Après la fermeture de Megaupload, tous les sites vont-ils être incités à fermer?
Pour un site qui ferme, quinze rouvrent. La Nature a horreur du vide.

On a pourtant vu plusieurs plateformes, comme  VideoBB, VideoZer, FileServe supprimer des contenus ce week-end…
Pour l’instant, on parle davantage des sites qui ferment que de ceux qui ouvrent, c’est normal. Mais à l’heure actuelle, il y a encore des centaines de sites ouverts pour le streaming et le direct download. Certains de ces sites qui ouvrent ou ouvriront seront des sites privés, communautaires, qui seront par définition sous le radar des autorités ou des législations.

>> Retrouvez les réponses à vos questions sur la fermeture de Megaupload. Continuez à nous envoyer vos questions en écrivant à reporter-mobile@20minutes.fr.

La fermeture de Megaupload n’aura donc pas, selon vous, un effet dissuasif global?
Non. Surtout qu’apparemment, si Megaupolad s’est fait avoir, c’est parce qu’ils hébergeaient leur mails sur un site localisé aux Etats-Unis. Cela a donc été très facile pour le FBI de s’en prendre à eux. Aujourd’hui, si quelqu’un voulait refaire exactement ce que faisait Megaupload, mais sans héberger ses mails aux Etats-Unis, il serait peut-être hors d’atteinte. 

Et les Internautes feront preuve d’invention…
Oui, de nouvelles solutions naîtront. Par exemple, Bram Cohen, le créateur de Bittorrent, travaille depuis des années sur un protocole de streaming en peer to peer. Jusqu’à présent le streaming était forcément centralisé donc sensible à la censure. Avec du streaming décentralisé, il y serait beaucoup moins sensible, sauf à une censure comparable à celle des pays totalitaires. Sans parier sur la réussite de son projet, on peut imaginer que de nouvelles inventions vont rendre obsolètes les mesures prises par les gouvernements. 
La fermeture de Megaupload, les lois Acta, Sopa, Pipa: tout cela énerve les hackers  - mot que j’emploie au sens étymologique d’enthousiastes de la technologie, qui aiment comprendre son fonctionnement et éventuellement la faire fonctionner mieux. Les hackers sont énervés par cette ingérence des États qui risquent de porter atteinte à l'infrastructure d'un Internet libre.

Mots-clés :

  • Aucun mot-clé