Facebook permet aux enfants de se familiariser avec les réseaux, il est donc temps de l’ouvrir aux moins de 13 ans. Voilà en substance la thèse défendue par le créateur de Facebook, Mark Zuckerberg, dans une interview sur CNN.

Rôle éducatif

«Ma philosophie c’est qu’en matière d’éducation, il faut commencer très jeune», argue-t-il, assurant que les nouvelles technologies joueraient un rôle de plus en plus important dans le système éducatif à l’avenir. Mais pour l’instant, Facebook est toujours interdit aux mineurs de moins de 13 ans, une loi interdisant l'enregistrement de données personnelles sur les enfants de cet âge.

Le réseau social a même récemment affirmé devoir surveiller en permanence ses jeunes inscrits et supprimer chaque jour 20.000 comptes créés par des mineurs de moins de 13 ans.

«A cause de ces restrictions, le processus d'apprentissage [de l'utilisation des réseaux sociaux pour l'éducation] n'a pas commencé, poursuit Mark Zuckerberg. Si elles étaient levées, nous pourrions commencer à apprendre ce qui marche. Nous prendrions toutes les précautions pour nous assurer que les plus jeunes sont protégés.» Il lui faudra encore convaincre le législateur américain, qui n’envisage pas pour l’instant de supprimer cette restriction, alors que Facebook a été récemment épinglé pour avoir laissé des annonceurs accéder par erreur aux données privées de ses utilisateurs.