VIDEO. Plagiat dans le monde de l'humour: Rémi Gaillard accusé d'avoir copié ses caméras cachées

REVELATIONS Un montage montre d’étranges ressemblances entre certains sketchs de l’humoriste et « Trigger Happy TV » de Dom Joly. Ce dernier indique prendre des conseils juridiques...

L.B.

— 

Capture d'écran de la vidéo CopyComic

Capture d'écran de la vidéo CopyComic — Capture YouTube

Le milieu de l’humour tremble depuis la création de la chaîne YouTube CopyComic au mois d’octobre. Sorte de vengeur masqué du stand-up, Ben, l’homme derrière les montages accablants, a révélé de nombreux cas de plagiats en France.

>> A lire aussi : Pourquoi existe-t-il un code d'honneur chez les comiques américains et pas chez les Français?

Tomer Sisley, Gad Elmaleh, Jamel Debbouze, Michel Leeb ont tous été pris en « flagrant délit de vol de vannes ». Des textes appartenant pour la plupart à des grandes figures du stand-up américain. Et ce n’est pas fini, Ben sort ce lundi une nouvelle vidéo à charge.

Les sketchs semblent avoir simplement été traduits par Rémi Gaillard

Cette fois, c’est au tour de Rémi Gaillard, le roi des caméras cachées sur YouTube, de se faire « outer » par CopyComic. Un montage de près de dix minutes passe en revue une quinzaine des sketchs du YouTubeur vedette et montre leurs très étranges ressemblances avec Trigger Happy TV, une émission britannique de caméras cachée diffusées sur Channel 4 de 2000 à 2003. Le montage laisse assez peu de place au doute. De Snail (2009) à la séquence du Parrain (2010), en passant par Naked Elevator (2013) et La Mort (2015), les sketchs semblent avoir été largement inspirés par l’humoriste Montpelliérain.

Contacté par 20 Minutes, Rémi Gaillard est très à l’aise. « Dom Joly, celui qui a fait Trigger Happy TV, on va se voir en décembre ou janvier, il est d’accord pour venir à Montpellier pour qu’on travaille ensemble. Il a déjà répondu à la presse en 2010 sur le sketch des escargots notamment, il avait trouvé que je l’avais très bien fait », explique l’humoriste qui n’a pas encore pu voir le montage lorsque nous l’avons contacté.

« Un clin d’œil explicite avec"Animal Planet" »

« Le concept de l’ascenseur remonte aux années 2000, je faisais une discothèque, ensuite j’ai décliné le concept, un dîner, des toilettes… Ça n’avait rien à voir avec l’émission », poursuit-il avant d’admettre qu’il connaissait cette série télévisée. « Je suis fan de son travail. Je lui ai fait un clin d’œil explicite en reprenant une de ses idées pour ma vidéo Animal Planet », conclut Rémi Gaillard qui qualifie sa prochaine collaboration avec Dom Joly de « super pied-de-nez ». Pour celui qui nous confie avoir eu des centaines d’idées pour ses vidéos, se faire « attaquer sur une dizaine, ce n’est pas énorme. « Surtout que je me fais largement piller », note-t-il.

« Je n’ai jamais réalisé à quel point il m’avait volé »

Pour Rémi Gaillard, ce que fait CopyComic est très bien. « J’encourage celui qui dénonce à continuer de le faire. »

De son côté, Dom Joly, apostrophé sur Twitter, ne semble pas si serein. « Il ment, il a clairement proposé une collaboration la semaine dernière dans la panique », a-t-il tweeté au lendemain de la publication de la vidéo avant de préciser « prendre des conseils juridiques ».