Un internaute imagine une fiction à partir du «distracted boyfriend»

FAN-FICTION Andrew J Abernathy a imaginé une histoire sur Twitter avec une série de photos dont fait partie « distracted boyfriend »…

L.B.

— 

La photo à l'origine du meilleur mème de l'été.

La photo à l'origine du meilleur mème de l'été. — ANTONIO GUILLEM/SHUTTERSTOCK

Le petit ami distrait [plus connu sous le nom de « distracted boyfriend »] utilisé à toutes les sauces pour illustrer la jalousie a maintenant sa fan-fiction. Souvenez-vous, l’été dernier, les internautes se sont amusés à détourner la photo - devenue un mème - d’un homme qui se retourne sur une femme dans la rue. Une photo qui servait à illustrer l’infidélité et la jalousie.

Twitter a repéré les tweets d'Andrew J Abernathy qui a imaginé une histoire avec les photos de cette série (il y a 44 pages en tout dans le stock de photos), et les a rassemblées dans Moments.

« J’ai trouvé le petit ami distrait »

« Je suis en train de chercher des photos pour mon travail et j’ai trouvé le petit ami distrait », écrit-il avant de se lancer à écrire des commentaires humoristiques.

« Après le manque de respect de son copain dans la rue, elle semble avoir des problèmes pour faire ses devoirs ».

« Elle n’a pas appris la leçon, ils sont en train d’acheter quelque chose de très cher tous les deux ».

Et il poursuit son histoire, s’adressant directement à la petite amie des photos (et prenant clairement son parti). Après avoir eu un bébé, et s’être fait quitter par son petit ami distrait, le voilà de retour. « Tu ne devrais pas le reprendre », tweete-t-il.

De photos en photos, les commentaires sont de plus en plus irrésistibles. « Je pourrais passer le reste de ma journée là dessus car je n’ai parcouru que 14 des 44 pages de ces deux-là. Il pourrait y avoir une tentative de meurtre à la page 30, mais je vais m’arrêter sur celle-ci », conclut-il.

Le photographe espagnol Antonio Guillem, spécialisé dans ces photos destinées aux agences de stock comme GettyImages ou Shutterstock, avait raconté les coulisses de la première image, destinée à illustrer l’infidélité, l'été dernier. Elle avait été prise en 2015 en Espagne.