Attentat de Nice: 7 façons de rendre hommage aux victimes

HOMMAGE Les internautes ont publié leur message de soutien après l'attaque meurtrière sur la Promenade des Anglais...

T.L.G.

— 

Hommage aux victimes.

Hommage aux victimes. — DR

Après chaque attentat, les hommages fleurissent sur les réseaux sociaux. Photos, dessins, citations, drapeaux… Depuis l’attaque d’un camion sur la Promenade des Anglais de Nice, de nombreux internautes publient des messages de soutien aux victimes et leurs proches. 20 Minutes dresse une typologie de ces publications.

1. Le drapeau bleu-blanc-rouge

C’est un classique. L’hommage le plus répandu depuis les attentats de novembre 2015. Deux variantes ici : l’ajout d’un filtre tricolore sur la traditionnelle photo de profil. [Contrairement aux attentats du 13 novembre, Facebook n’a pas mis en place un outil de filtre automatique, il faudra donc le faire par vous-même].

Autre possibilité : la publication d’un drapeau français voire d’un tableau évoquant la fête nationale (La rue Montorgueil de Monet par exemple).

Hommage aux victimes.
Hommage aux victimes. - DR

2. « Je suis… »

Cet hommage, un des plus utilisés par les internautes depuis jeudi, a également émergé après les attaques de Paris en janvier 2015. Le slogan [Je suis Charlie) et son visuel (lettre blanche sur fond noir), créés par le directeur artistique Joachim Roncin, ont fait le tour du monde et sont réutilisés lors des différents attentats. Un générateur automatique de « Je suis Charlie » existe sur le Web pour vous faciliter la tâche.

Variante : de nombreux twittos ont relayé le hashtag #jesuisépuisé depuis jeudi pour exprimer leur fatigue face à la multiplication d’attentats.

3. Publier un dessin

Les dessins de presse sont apparus massivement après la tuerie à Charlie Hebdo pour rendre hommage aux dessinateurs assassinés. L’attaque de Nice a vu aussi émerger ce type d’hommage.

4. Ecrire un texte

L’écriture comme exutoire. Certains ont donc pris la plume (disons, le clavier) pour exprimer leur colère et/ou leur tristesse.

5. Partager une citation

Les messages de paix de Nelson Mandela sont souvent de circonstance.

La publication d’une photo de l’ouvrage est utilisée également.

6. Sélectionner une musique poignante

La Marseillaise permet de montrer son soutien à la Nation en deuil. Certains internautes ont des choix un peu plus déroutants.

7. Ne rien publier

Rien ne vous oblige à partager votre émotion. Pudeur et silence, parfois, sont les meilleures solutions.

 

Mots-clés :