Facebook: Que changent concrètement les nouvelles conditions d'utilisation du réseau social?

WEB Le réseau social a informé ses membres ce mercredi que ses conditions et sa politique d’utilisation des données allaient être modifiées à partir du 1er janvier 2015…

Anaëlle Grondin

— 

La page d'accueil du réseau social Facebook.

La page d'accueil du réseau social Facebook. — RICHARD B. LEVINE/NEWSCOM/SIPA

«En utilisant nos services après le 1er janvier, vous acceptez nos conditions, nos politiques d'utilisation des données et des cookies mises à jour.» Si vous vous êtes connecté à Facebook ce mercredi matin, vous avez certainement vu ce message apparaître dans les notifications. Vous n’avez pas eu le temps de cliquer sur le lien pour comprendre les modifications qui allaient être apportées au réseau social (ou vous avez eu la flemme de tout lire)? 20 Minutes fait le point.

Un changement de forme plus que de fond

Pointé du doigt en raison de la masse de données privées qu’il collecte, le réseau social s’échine à montrer qu’il fait son possible pour rendre sa politique de confidentialité plus compréhensible. C’est l’objectif principal de Facebook avec les changements opérés à partir de janvier. Concrètement, exit le langage juridique incompréhensible et bienvenu à un système de questions-réponses plus clair. Concernant le partage de vos contenus et de vos informations, rien, dans le fond, n’a changé depuis la mise à jour précédente.

Des questions précises et des informations hiérarchisées

Mais pour mieux comprendre la politique d’utilisation des données du site, une nouvelle page, plus pédagogique, a été mise en ligne. Elle explique quels types d’informations recueille Facebook: les infos que vous fournissez, les infos que les autres fournissent sur vous, vos activités, les infos sur vos appareils, les infos provenant de sites et applications qui ont recours aux services de Facebook, les infos venant des sociétés qui appartiennent à Facebook comme WhatsApp et Instagram. La plateforme indique aussi comment ces informations sont utilisées (pour diffuser des «publicités pertinentes» notamment) et partagées. Par exemple, «lorsque vous avez recours à des applications, à des sites web ou à d’autres services tiers qui utilisent nos services ou qui y sont intégrés, ces derniers peuvent recevoir des informations sur ce que vous publiez ou partagez.»  Facebook affirme aussi partager ces informations avec ses fournisseurs et prestataires de service. Si tout cela ne vous plaît pas, plusieurs solutions: vous désabonner du ciblage publicitaire sur chacun de vos navigateurs en suivant les instructions de cette page, et si cela ne vous suffit pas, ne pas partager certaines informations ou supprimer votre compte Facebook.

Introduction des «Privacy Basics» 

Pour ce qui est de la confidentialité par rapport aux autres utilisateurs, le réseau social a mis en ligne une autre page, appelée «Privacy Basics» (en français), qui vous permet de savoir «ce que vous montrez aux autres», «comment les autres interagissent avec vous» et «ce que vous voyez». Elle ne vous apportera rien sauf si vous faites vos premiers pas sur le site, mais Facebook nous indique qu’il s’agit là d’inclure les nouveaux services proposés récemment par la plateforme, comme l’arrivée du petit dinosaure bleu chargé d’accompagner l’internaute à chaque étape de vérification de sa confidentialité sur le site.

Préparation du terrain pour des fonctionnalités à venir

Il n’est pas encore disponible en France, mais Facebook teste actuellement aux Etats-Unis un bouton «acheter», «pour aider les gens à découvrir et acheter des produits sans quitter Facebook». Les mises à jour apportées par Facebook préparent aussi le terrain pour ce type de fonctionnalités à venir. Facebook précise ainsi dans sa nouvelle politique d'utilisation des données: «Si vous avez recours à nos services pour effectuer un achat (...) nous recueillons vos données (...) le numéro de votre carte de crédit ou de votre carte bancaire, ainsi que d’autres données de compte et informations d’authentification, vos données de facturation et de livraison, et vos coordonnées.»

Ce que Facebook n’écrit pas

Ce que le réseau ne précise toujours pas, c’est la durée de conservation des données sur ses serveurs. Contacté par 20 Minutes, Facebook fait savoir qu’il est en conformité avec la loi française: toutes les informations seraient conservées 90 jours maximum.