Le logo des flux RSS.
Le logo des flux RSS. - DR

P.B.

Comme sa page Wikipédia l'indique tristement, Google Reader «était» un lecteur de flux RSS. Google a officiellement débranché la prise le 1er juillet, et ses utilisateurs n'ont que jusqu'au 15 juillet pour télécharger leurs données ou les importer directement depuis l'un des nombreux services similaires. Voici nos cinq préférés.

Digg Reader

Celui qui buzz le plus. Développé en quelques semaines par Digg, il est désormais disponible en version bêta ouverte à tous. L'import des flux de Google Reader se fait en se connectant via son compte Gmail/G+. Léger et épuré, il fait le boulot, même s'il ne dispose par de toutes les fonctions avancées de ses concurrents. Une app iOS est disponible, et la version Android devrait arriver «dans les prochaines semaines».

Feedly

Un lecteur ultra visuel. Il n'a qu'un point faible avec le non-support des fichiers OPML. Mais c'est en train d'être corrigé avec un export déjà disponible, et l'import annoncé «pour bientôt». Les apps iOS et Android sont au-dessus de la moyenne, avec une synchronisation efficace dans le cloud.

The Old Reader

Le lecteur le plus fonctionnel... Sur le Web. Plus sobre que Feedly, il propose de nombreux outils, y compris sociaux, pour suivre les flux de ses amis. En revanche, les apps mobiles se font encore attendre. Pour ceux qui veulent un vrai clone de Google Reader, il y a NewsBlur.

NetNewsWire (Mac)

Une solution gratuite sur Mac. Certains préféreront l'intégration au desktop de Reeder, mais elle est payante. NetNewsWire est un lecteur robuste, qui bénéficie d'un compagnon sur iOS mais pas sur Android.

Twitter

Le RSS, c'est so 1998. Pour la veille d'actu en temps réel ou même suivre ses sites préférés, Twitter s'est imposé comme la solution la plus dynamique. Il y a l'embarras du choix, des clients officiels à TweetDeck, en passant par Seesmic et le plus récent FalconPro.