Le CV de Philippe Dubost en forme de page Amazon.
Le CV de Philippe Dubost en forme de page Amazon. - DR

Recueilli par Philippe Berry

Quand vous ne payez pas pour un service, vous êtes le produit, dit le célèbre adage. Philippe Dubost, un jeune manager produit/Web, a poussé le concept jusqu'au bout en créant un CV imitant une page Amazon. Le produit à ajouter au panier? Sa candidature. Attention, il ne reste qu'un exemplaire en stock.

Repéré par l'influent agrégateur HackerNews puis mis en avant par le site TheNextWeb, le site est vite devenu viral, jeudi, s'échangeant sur Facebook et Twitter. Malin et parfaitement réalisé, c'est l'exemple type du CV original dont la forme sert parfaitement le fond. Philippe Dubost raconte sa aventure.

Comment l'idée vous est-elle venue?

Assez naturellement. Je suis client d'Amazon et je trouvais ça drôle de présenter un profil sous la forme d'un produit, comme un recruteur qui partirait à la pêche au candidat. C'était aussi un moyen de mettre en valeur un profil management à l'aise techniquement. Je ne l'aurais pas fait si le format ne s'y prêtait pas aussi bien: une photo, un titre, des caractéristiques-clés, un texte, des avis clients transformés en expériences... C'était tentant. Je suis surpris que personne ne l'ait fait avant.

Techniquement, c'était beaucoup de boulot?

Ça m'a pris deux jours de travail au total. Essentiellement adapter le code HTML de la page existante en ajoutant mes informations.

Comment la propagation virale s'est-elle déroulée?

J'ai réalisé ce CV début janvier. Je le joignais à quelques candidatures pour me démarquer. Cela marchait plutôt bien. Ma seule véritable action a été d'envoyer l'adresse au site français FrenchWeb (un site d'actualité pour les professionnels du Web, ndr), qui l'a tweetée lundi. Ça a buzzouillé en France, à 800 visiteurs uniques par jour. Jeudi matin, l’explosion a semblé venir de Hacker News. L'audience a évolué géographiquement dans la journée: d'abord le Royaume-Uni, l'Europe du nord et l'Australie, puis, en début d'après-midi, l'est des Etats-Unis et enfin l'Ouest.

Combien de visiteurs uniques jeudi?

80.000.

Et combien d'offres d'emploi?

J'ai reçu une quarantaine de messages dans la journée. Environ un tiers venaient d'entreprises suggérant des postes qui pourraient me correspondre. Des grosses entreprises et des petites, un peu en France et beaucoup à l'étranger.

Amazon vous a-t-il contacté?

No comment à ce stade.

S'agissait-il d'une vraie candidature,  ou d'un coup de pub pour votre startup appartinfo.com?

Je recherche effectivement un poste. Avec mon associé, nous avons mis beaucoup d'énergie dans le projet AppartInfo depuis deux ans mais le site tourne désormais presque tout seul. J'avais envie de passer à autre chose.