Le logo de Google, la firme de Mountain View.
Le logo de Google, la firme de Mountain View. - Paul Sakuma/AP/SIPA

A.L

Au risque de s’exposer à des sanctions pour «dévier le trafic» à son avantage, Google va devoir changer la façon dont il présente ses résultats de recherche en Europe. Joaquin Almunia, qui dirige l’enquête de la commission anti-trust de l’Union Européenne vient de l’affirmer, d’après Alex Barker et Richard Waters, deux journalistes du Financial Times.

«Google monétise la position forte qu’il a sur le marché de la recherche en ligne, et il s’agit, je le crains, d’abus de position dominante» a déclaré Joaquin Almunia.

La Commission fédérale américaine du Commerce (la FTC) a réalisé une enquête similaire la semaine dernière aux Etats-Unis, mais a blanchi le géant de l’Internet, sans preuve d'abus de sa position dominante dans la recherche en ligne.