Vous avez interviewé Carole Richard, co-auteure du livre «J'ai aimé un pervers»

29 contributions
Publié le 13 avril 2012.

VOS QUESTIONS - Cette ancienne victime a répondu à vos questions sur la manipulation dans le couple...

Le chat est maintenant terminé

Il y a deux fois plus de suicides chez les hommes que chez les femmes. La violence perverse ne serait-elle pas majoritairement féminine, et si oui, pourquoi présente-t-on toujours les pervers au masculin?
Il y a des pervers et des perverses mais je ne sais pas dans quelle proportion…
 
Je dois avouer que je n'ai pas bien compris, et l'article ne m'a pas aidé, en quoi l'extrait décrit un pervers? Pardonnez mon ignorance, mais je connais des gens maniaques qui se comportent partiellement de cette manière (et n'arrivent pas à se contrôler), mais où est la "perversion"? 
On parle de perversion, lorsqu’elle se répète journellement et qu’elle culpabilise l’autre.
 
Je n'ai que 16 ans mais j'aimerais poser une question assez simple je vous l'avoue, êtes-vous encore choquée par cette histoire aujourd'hui, ou la page a été tournée? 
Je suis encore choquée par mon histoire, je la trouve incroyable. Ce livre fut une épreuve mais maintenant, c’est un soulagement de le voir édité. Je vais pouvoir enfin tourner la page.
 
Ne connaissant que mal le sujet, je vais néanmoins tâcher de comprendre. Mais ma première question est basique: Comment allez-vous aujourd'hui, 13 avril 2012?
Il faut savoir que sortir des griffes d’un pervers est très difficile. Je pense que très peu s’en sortent. Il faut être très très entourée et rencontrer les bonnes personnes. J’ai eu la chance et la curiosité de chercher à comprendre dans quel processus j’étais. Grâce à Internet, je suis tombé sur le site du docteur Pagnard. Sur l’écran j’ai vu écrit “Votre mari vous traite de sorcière”, “Votre mari est jaloux”... Avec en conclusion: “Vous êtes victime de harcèlement moral”. Ce fut une révélation mais je doutais. J’ai donc eu besoin de voir ce médecin et de voir les meilleurs spécialistes en manipulation: Docteur Hirrigoyen et Isabelle Nazare Aga avec qui j’ai fait un séminaire de contre-manipulation. J’ai pu ainsi changer ma façon de fonctionner et j’ai vu les effets sur mon ex-conjoint. Ce fut une grande découverte et un grand soulagement pour moi.
 
Existe-t-il aujourd'hui des symptômes formels pour ce genre d'individus?
Oui, Isabelle Nazare Aga  a déterminé les caractéristiques propres aux manipulateurs ( référence au livre les manipulateurs et l-amour)
 
Si on passe outre le dicton "l'amour rend aveugle", comment peut-on protéger les victimes?
Le docteur Pagnard prône un bilan psychiatrique avant le mariage! Moi je confirme et j’affirme que l’amour rend bien aveugle et qu’on est prêtes à tout supporter pour l’amour. En écrivant, en informant le grand public. J’ai voulu laissé une trace, pour moi, mes enfants et tous les autres. Si on ne le dénonce pas, personne ne le saura.
 
Pourriez-vous parler des conséquences qu'un pervers narcissique peut avoir sur ses enfants en parlant peut-être de votre expérience? 
Un pervers manipule également ses enfants. On est dans une situation de porte à faux : l’enfant ne sait plus qui il doit croire. Je préfère ne pas donner de détails, par égard pour mes enfants. Mais sachez que par moment on craque, on pleure, ils sont très durs avec nous..
 
Vous êtes médecin et je suppose que vous êtes allée voir des confrères psychologues/psychiatres. Comment voient-ils ce phénomène?
Je suis médecin ok. Je savais que mon mari avait une personnalité difficile, mais je ne connaissais pas l’existence des pervers manipulateurs et je n’en avais vraiment pas le concept. Je ne savais pas que je pouvais être victime de harcèlement moral. Et je ne savais pas que la jalousie faisait partie du harcèlement moral. Je peux paraître stupide mais je pensais qu’il tenait un peu plus à moi. La jalousie C’EST du harcèlement moral, elle est intolérable dans le couple et on ne doit pas l’accepter. Je fais référence au livre de Jean-Charles Bouchoux “le pervers narcissique”: ce sont des personnes qui veulent nuire. Et qui vous culpabilisent. Les spécialistes ne savent pas encore soigner cette pathologie, ni la guérir. Scientifiquement, on attend. Ces pervers ne consultent jamais, ils sont sûrs d’eux. Ce sont toujours les victimes qui consultent. Et c’est à travers les victimes que l’on a compris les pervers narcissiques.
 
Vous êtes médecin. Cependant, la plupart des médecins sont quand même des gens qui passent leur temps à dire ce qu'il faut faire non? Comment expliquez-vous ce paradoxe?
Je ne suis pas psychiatre. On soigne une pathologie que l’on connait et que l’on identifie. Je n’avais pas les clés pour identifier le processus. De plus, quand on baigne dans le problème, on ne s’en rend pas compte. 
 
Votre livre, je vais l'acheter sans aucun souci, même si je connais trop bien ce genre de personne les pervers narcissique. J'ai eu le mien, un enfer je connais trop bien ces gens-la, maintenant j'ai mon "radar" à pervers. Le souci n'est plus pour moi mais pour mon enfant car c'est son père, donc il sera pour toujours dans nos vies. J’aii eu le courage de m'enfuir il y a 2 ans, je regrette de ne pas l'avoir fait avant... Merci pour votre témoignage public qui va aider bon nombre d'entre nous, le plus dur est de prendre la décision, le reste se fait grâce à la motivation.
Bravo d’avoir pris cette décision. En ce qui me concerne, j’ai eu de la chance, mon mari nous a abandonné le lendemain de Noël, ne supportant plus ses enfants qui prenaient plus en plus de place dans la maison, avec leurs amis. Il n’est pas rentré pour le premier janvier. Ce fut le déclic. Je suis allée à la police ce jour-là pour déclarer l’abandon de domicile et j’ai décidé de divorcer, suivant le conseil de mes amis qui m’ont dit “tu ne peux plus continuer comme ça”.
 
Quand je lis ce que vous avez subi pendant de nombreuses années, l'emprise de conjoints manipulateurs pervers, j'ai du mal à ne pas penser à quelque chose du genre "c'est pas possible, elle les cherche". Désolé mais je n'arrive pas à comprendre comment un individu peut être à ce point humilié sans réagir tout de suite, peut-être pouvez-vous m'éclairer? Ma question n'est pas un jugement de valeur sur votre personne, je ne me permets pas ça, mais reflète une incompréhension par rapport à ce sujet.
Je vous comprends parfaitement. On me raconterait cette histoire je ne le croirai pas. Il faut comprendre que ces pervers sont bipolaires: ils vous humilient et 2 heures après, ils peuvent être très gentils. Vous êtes pris par la vie, le travail, les enfants. Vous passez vorte temps à raler et la vie se pasdse. J’ai voulu divorcer à 2 reprises, mais dans ces cas-là, ils se reprennent et la vie continue. il faut que vous sachiez que je em suis mariée sans l’accord de mes parents, j’ai voulu jouer la fière, j’ai repris mes études et j’ai caché ma vie de couple à mes parents pour leur montrer que tout allait bien et que je pouvais réussir sans leur aide.
 
Quel a été le déclic pour vous faire prendre conscience que vous étiez en danger avec votre conjoint?
Vous faites sans doute référence au cas de Mathilde Cartel, qui a été battue par son mari. Son déclic s’est produit lorsque son mari a battu ses enfants. Elle a alors quitté le domicile avec ses enfants sous le bras. Personnellement j’aurais pu être en danger physique mais c’était pour moi le seuil à ne pas dépasser et il el savait. Un jour il s’en est pris à la porte de la chambre de mon fils qui s’était enfermée dedans. Là j’ai appelé la police tout de suite. mes enfants ont eu honte de ce geste. Mais je leur ai expliqué que si on était pas d’accord on n’avait pas à faire appel à la violence. J’ai été en danger psychologique. Et si je n’avais pas eu mes amis médecins, j’aurais pu me suicider.
 
Lorsque je lis le résumé que vous nous avez posté sur internet, il décrit une vie d'homme maniaque et égoïste, surtout lorsque vous évoquez l’histoire avec le Nutella. Comment décririez-vosu la personnalité de votre ancien compagnon?
Je comprends que ce ne soit pas si grave d’être maniaque et égoïste mais là vous citez un extrait de passage de la vie de Mathilde  Cartel. Cette femme était battue, presque quotidiennement. Le livre est à lire et on en reparle.
 
Bonjour, combien de temps a-t-il été nécessaire pour vous en sortir une fois que vous avez compris que vous étiez une victime?
Quatre ans. Pour s’en sortir il faut d’abord être séparé du pervers. En ce qui nous concerne nous nous sommes rencontrés toutes les 3 sur Paris dans un cabinet d’une thérapeute comportementaliste. Nous avons décidé d’écrire un bouquin, nous avons passé une année à pleurer ensemble, une année à comprendre et une année à rédiger correctement le livre.
 
Pour ma part le pervers narcissique (ou manipulateur) n'est pas mon conjoint mais mon père. Cela va faire un an et demi que je ne l'ai pas vu, presque 1 an que j'ai coupé les ponts. Néanmoins je suis toujours dans la phase "culpabilisation" (coupable qu'il soit tout seul, même s'il a cherché cette situation). Je voulais donc savoir combien de temps il vous a été nécessaire pour vous détacher de tout cela, ne plus s'en soucier, ne plus se sentir coupable d'être partie, d'avoir rompu les liens affectifs... Ou plutôt si cela était possible?
Il y a peu de temps. Avec le livre. et l’aide des spécialistes et de mes amis. Aujourd’hui face à mon mari je ne me sens plus du tout coupable. Je peux lui répondre sans problème. L’autre jour il m’a reproché de laisser notre fils partir en voiture sur Paris. Je lui ai répondu “Il a obtenu son permis, c’est donc qu’on a jugé qu’il était capable”. Je ne me justifie plus, c’est fini.  Si vous vous sentez coupable, je pense que votre père ne recherche que ça. Faites-vous aider, je pense que c’est indispensable.
 
Existe-t-il des associations qui peuvent aider des personnes dans ces situations?
Oui, elles peuvent vous écouter, vous aider. Mais en ce qui me concerne, j’ai vraiment apprécié Isabelle Nazare Aga qui organise des séminaires de contre-manipulation. Ils m’ont été d’une aide importante et j’ai appris à fonctionner comme les pervers manipulateurs. 
 
Comment peut-on faire valoir cette souffrance qui ne se voit pas mais est bien réelle aux yeux de la loi et essayer de contrer le manipulateur pervers?
En ce qui concerne la loi, je suis actuellement en divorce et je peux vous confirmer que le pervers se fait passer pour une victime. C’est réellement très dur de s’en sortir. Lire l’article : lien 1 / lien 2
 
Mon problème et celui de toute la famille. Ma sœur se fait détruire par son homme. Nous avons essayé de la raisonner mais rien à faire. Pour elle, c'est systématiquement lui qui a raison même quand il la frappe. Comment faire comprendre à une personne qu’elle est victime d’un pervers narcissique? Que faire pour la sortir de ce cercle infernal?
C’est le parcours du combattant. J’ai connu ça. Je n’ai jamais accepté les réflexions des autres. Je n’ai pas vu mon frère ainé pendant 20 ans et je n’ai pas vu mon autre frère pendant 5 ans. Ils font tout pour nous éloigner de la famille. Avec mes amis, je n’ai pas coupé les ponts, mais ils savaient que c’était un sujet tabou. Mes amis sont intelligents. Quand j’ai acheté les murs de mon cabinet, un ami m’a suggéré de donner des parts à mes enfants (ce qui impliquait d’en donner moins à mon mari). Comme il s’agissait de mes enfants, j’ai suivi son conseil. S’il m’avait dit directement, mets-toi majoritaire, et pas ton mari, je ne l’aurais jamais écouté. On ne peut pas parler directement de ce problème à la personne qui en est victime. Mais vous pouvez laisser trainer des revues ou livres, témoignages, qui traitent de ces problèmes. Il faut y aller sur la pointe des pieds.
 
Vous êtes resté avec cette personne combien de temps? Comment vous êtes-vous rendu compte de ses agissements? Que vous a-t-il fait?
Je suis restée 27 ans avec lui. Nos trois histoires sont très différentes. Mais nous avons un profil identique, nous sommes des filles droites, entières, perfectionnistes. Je vous conseille de lire le livre et voir comment on peut rentrer dans les griffes d’un pervers, on est dans une véritable toile d’araignée.
 
Comment expliquer à un enfant que son père est un pervers narcissique?
C’est pas le but d’expliquer à un enfant que son père est un pervers. Il ne comprendra jamais. Il faut lui laisser découvrir. Ou voir avec un psychologue. Est-ce que votre enfant ressent le problème? Qu’il en parle avec un psychologue, qui puisse voir s’il y a des retentissements, je pense qye ce n’est pas à vous de le faire. Son père reste son père et on ne peut rien changer à cela.
 
Comment faire pour quitter un pervers narcissique?
Ça dépend de votre situation familiale. Etes-vous dépendante financièrement et affectivement de ce pervers? Lorsqu’on est face à un pervers, il n’y a qu’une solution: s’en éloigner. Mais n’oubliez pas de défendre vos intérêts. pensez à vous avant tout.
 
Pourquoi est-on tellement attiré par un pervers manipulateur?
J’ai été attiré par le côté atypique de mon mari sans savoir pourquoi. Je l’ai aimé. Maintenant je sais que ce côté atypique est son côté pervers narcissique. J’avais le syndrome du sauveur, je voulais l’aider, mais on n’est pas parti sur des bases saines. Il ne m’a jamais aimé. Il m’a épousé par intérêt, c’est un véritable escroc. Je l’ai découvert en lisant des carnets qu’il écrivait depuis notre mariage. Il me décrit  (peu de temps après le mariage) comme “une mégère, il dit qu’il souffre et qu’il va profiter de cette souffrance pour faire évoluer l’être aimé dans la direction qu’il voulait.
 
Dans ce livre, je pense que beaucoup de femmes et d’hommes peuvent se retrouver. Que nos témoignages puissent leur apporter une aide. 
 

-----------------------------------------

Présentation du chat:

Certaines personnes ont l'art et la manière de s'y prendre pour arriver à leurs fins. Ils isolent affectivement, rendent dépendant et exploitent financièrement. Leur seule communication, la violence physique et mentale. Ces individus, ce sont les pervers manipulateurs. Selon Isabelle Nazare-Aga, thérapeute cognitivo-comportementaliste, ils représenteraient 2 à 3% de la population française.

Dans J'ai aimé un pervers qui sortira le 20 avril aux éditions Eyrolles, trois femmes racontent leurs histoires aux côtés de ces personnalités narcissiques. Comment ont-elles accepté l'inacceptable? Comment ont-elles réussi à rompre, pour se protéger, et réussir à se reconstruire?
 
Extrait: «Je ne dis rien lorsqu’il vérifie le niveau du pot de Nutella, qu’il compte les chocolats pour savoir combien j’en ai mangé, qu’il me foudroie du regard pour que je ne réponde pas si le téléphone sonne pendant le repas. Je ne relève pas non plus quand il m’interdit de m’asseoir sur le bord du lit pour ne pas le déformer, quand il me fait comprendre que je ne dois pas toucher à sa bouteille de shampooing, à son chocolat en poudre, à sa confiture de figue, à son pain réservé à lui seul. Il impose sa volonté sur le moindre objet, et sans que j’en aie conscience, je suis devenue un objet parmi tous ceux-là...»
 
Carole Richard, 50 ans, est médecin de profession. Elle a subi pendant de nombreuses années l'emprise de conjoints manipulateurs pervers.
Cédric Garrofé
Newsletter
La 13H

Votre point info
de la mi-journée

publicité
publicité
publicité
publicité
Les dernières contributions

Chargement des contributions en cours

Réagissez à cet article
Vous souhaitez contribuer ? Inscrivez- vous, ou .
Confirmer l'alerte de commentaire
Annuler
publicité
publicité
Se connecter avec Facebook
S'identifier sur 20minutes.fr