Le groupe Stuck in the Sound
Le groupe Stuck in the Sound - D.R.

Marine Picard Dumont

 

Bonjour à toutes et à tous et bienvenue à la Rolling Chat Session, nous avons le plaisir d'accueillir les membres du groupe Stuck in the Sound.

Salut ! Yo !

glagla : Ca fait une semaine que l'album est sorti, ça marche bien au niveau des ventes ?

On est numéro 1 partout dans le monde, on a mis une grosse claque à Lana Del Rey :-) Merci à tous. Ça a l’air de bien marcher. Le label est content, nous sommes contents aussi.

vincennes : 10 ans d'existence et seulement 3 albums et le tout avec pas mal d'écart entre eux. On dirait que vous aimez bien prendre votre temps non? ;) Ma question : que faisiez-vous entre? Beaucoup de scène ? Bravo pour Pursuit c'est puissant !

Merci Vincennes ! On a réalisé un rêve de gosse, on a construit notre propre studio pendant 6 mois, histoire d'avoir notre laboratoire, ensuite on a passé des mois et des mois à enregistrer près de Vincennes justement, à Montreuil.

incrust : Hello ! Faut-il voir une évolution logique entre nervermind shoegazing et brother

Il y a une évolution, oui, logique je ne sais pas. Stuck In The Sound essaye de garder sa patte. Le 3ème est différent des autres albums tout de même, nous avons évolué. C'est un retour aux sources. C'est maitrisé et compact. Chaque titre est différent.

emeric : Il parait que vous avez tout enregistré dans votre propre studio construit pour l'occasion, pourquoi vous êtes-vous donnés autant de mal ?

C'est un truc dont on rêvait depuis longtemps. Avant, on répétait à Montreuil, il nous faut beaucoup de temps pour répéter, enregistrer. C'est pour ça qu'on a voulu se construire notre propre studio, rien qu’à nous.

Gaspard : Salut les Stuck, cette montée en pression avec d'abord des beaux clips disponibles en ligne avant de pouvoir découvrir cet album (que je trouve super) était bien vue ! Par rapport au clip de brother : vous êtes tous très branchés univers manga ?

Pour Brother, qui est un peu un ovni, on a rajouté des morceaux électro, on a voulu faire un truc unique. On a rencontré des jeunes des Gobelins qui nous ont aidé à réaliser le clip. Ya un petit côté Dorothée ;-) !

Thibault : Je note une inspiration beasty boy's dans le clip Toy Boy, rappelant le clip 'intergalactic' ou 'sabotage' de ces derniers, est-ce un hasard de thématique ou une inspiration délibérée, un hommage ?

C'est sympa de dire ça, on les adore à tous les niveaux. Notamment « Intergalactic » dont on était super fan quand il était sorti.

Quenck : Est-ce que François a tout enregistré à la batterie ou alors il y a t-il une petite boîte à rythme de temps en temps sur certains morceaux ? Sinon félicitations parce que de toute facon tu es un batteur exceptionnel

Ce n'est pas François qui a fait les batteries :-) ! Merci. Certains samples sont joués, on ne peut pas parler de boîte à rythme.

S.Gameiro : Y a-t-il une chanson dont vous êtes particulièrement fiers sur cet album (qui est mortel, je passe Silent & Sweet en boucle cette semaine...) ?

Très sympa ! On a chacun nos préférées. Sans doute, Criminal et Brother. Criminal fait l'unanimité chez nous.

lestyle : Je vous avais découvert avec le cqfd des inrocks et je vous retrouve des années plus tard toujours aussi pêchu mais l'album est selon moi plus décousu, un peu chaotique dans l'enchainement des chansons: c'est voulu ?

Je ne suis pas vraiment d'accord, le premier était très décousu. Mais c'est fait exprès. Pendant 6 mois, on n’a pas fait de musique, du coup on est parti un peu dans tous les sens quand on a repris.

Volv : Salut les SITS! Dans le clip de 'Brother',les clins d'œil à Lovecraft, pour le look des créatures, et a 'Do the evolution' de Pearl Jamnsont-ils délibérés??? Un grand Bravo pour ce clipn'Melting pot' C'est une merveille!!!

On parle bien du clip de Brother hein ? C'est cool ! C’est marrant aussi que chacun se fasse sa propre interprétation. En tout cas merci ! En effet, il y a plein de clins d'œil à des références. Même nous nous n'avons pas vu toutes les références, c'est bien geek !

daenerys94 : Quel premier accueil reçoit l'album sur scène jusqu'ici et c'est quoi les prochaines dates prévues?! Je vous embrasse...

On a fait 4 dates pour l'instant. Après on, a fait des concerts privés, dont le Midem à Cannes, ou on a trouvé le set idéal je crois. On est encore en phase d'expérimentation. L'accueil est super pour le moment !

mairieZOO : Y aura t-il des feat avec I AM UN CHIEN durant la tournée à venir ? :)

Ils sont en studio, donc j'espère qu'ils vont venir nous retrouver sur scène à un moment donné, c'est la famille !

paulfrizzi : C'est un très bon album, vous êtes plus précis, plus incisifs. Mais n'avez-vous pas peur de perdre le côté alternatif pour laisser place a une pop plus simpliste pour attirer les foules ?

Attention, question piège ! On fait les chansons comme elles viennent, on ne réfléchit pas à « tiens on va faire ça pour qua ça plaise à plus de gens ». C'est subjectif aussi.

Will Smec : Est-ce qu'il y a une signification particulière à 'bandruptcy'? Sinon, je pensais à un jeu de mot entre bandruptcy-bankruptcy évoquant la faillite, le split d'un groupe... Alors Kesako?

C'est exactement ça ! C'est sur le doute propre au quotidien du musicien.

Fabien Dubourg : Bonjour. Étant parisien de souche et relativement fier de mes origines, votre nom ne fait que stimuler mon intérêt pour votre bande, mais pourquoi ne pas chanter vos textes en français ou en parisien ;) plutôt que de le standardiser en anglais ?

Chanter en parisien ;-) ! T'es un indépendantiste toi !

gazoline : Alors d'abord bravo pour ce 3e enfant. Superbe album. je voulais vous livrer un avis : le morceau life tranche vachement avec le reste de votre album d'où vous est venue cette chanson? On se verra à Bruxelles. Bye!

Cette chanson vient de très loin ! Les rifs viennent d'un truc que l'on joue depuis 7 ans. On n’avait jamais réussi à les placer jusqu'ici. C'est une chanson assez bourrine, une des plus bourrines de notre registre.

florent : Pourquoi avoir pris un nouveau guitariste dans le groupe ? Pour ma part je trouve que ça rend le son encore plus puissant et coloré donc c'est tout bon, mais cela ne vous a pas fait peur au début ?

On l'a pris parce qu'il est beau gosse ! C'est un plaisir de jouer avec eux ! On se connait depuis très longtemps, depuis le début, je travaillais avec eux en studio. C'est le 5ème membre de l'ombre depuis le début. Puis, on s'est dit on va l'amener avec nous, sur les routes.

Garcia : Il me semble avoir reconnu la voix du chanteur dans ce qui était le projet YOU, que retient il de cette expérience ?

You! c'est un de mes meilleurs potes. Ça a été pour moi une occasion de faire une recherche au niveau de ma voix, de la pousser très loin. Je suis très fier de cet album.

Quenck : José ça fait quoi d'entendre dire de la bouche de Phillipe Manœuvre que tu as un peu de Freddie Mercury dans ta voix ?

Bah ça fait plaisir ! Même s’il n’a jamais parlé de nous dans son magazine. C'est cool, c'est un compliment qu’il m’avait fait sur un plateau télé. Même si je préfère les compliments des fans.

kitkat56 : Le morceau 'Brother' (un de vos meilleurs je trouve) est-il une réponse au génial 'Sister' présent sur l'album You! ?

Non rien à voir, mais bien vu ! Le morceau « Sister » aurait pu s'appeler yaourt.

guitare heroe : Comment vous êtes-vous connus vous 4, copains d'avant ?

En l'an 2000, on s'est rencontré dans une teuf. On a commencé à jouer ensemble. On était potes avant de faire du son.

Fabien Dubourg : Comment avez-vous vécu l'annonce de la séparation de Sonic Youth (sachant que vous êtes des admirateurs revendiquées :-) ?

C'est une séparation sentimentale, enfin je crois.

Valerien : Bonjour messieurs, Je fais partie de celles et ceux qui ne vous connaissent pas (on n’est pas beaucoup apparemment) avant la semaine dernière, mais j'ai bien aimé ce que j'ai écouté en ligne et je voulais vous demander si comme moi, vous étiez des gros grunges, fans de Nirvana, je dis ça par rapport au titre 'Bandruptcy'. MERCi

Oui !! On n’est pas grunge dans l'âme. Mais il faut bien admettre le grunge a été un peu le moteur de notre vie et de toute notre génération. Il fait pleinement partie de notre culture musicale. Pour nous, Bandruptcy n'est pas grunge, sauf le clip vidéo en effet.

Ruiz : Vous viendrez du coté d'Arras durant la saison des festivals ?

Sans doute... Surprise… On ne sait pas.

Capuchine : Quand est-ce que José enlèvera sa capuche ?

C'est fait ;-) !

CharlotteFANumberOne : C'est quoi jusqu'ici votre meilleur souvenir sur scène ?

Il y en a pas mal en fait en 10 ans. J'ai bien aimé la Lune des Pirates. Un autre bon souvenir : les Eurockéennes de Belfort, une fille m'a lancé son soutien gorge. Et le panneau « José ».

Quenck : Combien de morceaux aviez vous avant de faire un tri définitif pour l'album ?

On en avait 17, on en a laissé 4 de côté. Mais la face B chez Stuck n'existe pas.

Philippe : Salut, Qu'est-ce que vous écoutez dans vos Ipod en ce moment ? Est-ce qu'il y a de groupes français que vous kiffez bien

I AM UN CHIEN par exemple.

timoty : Les stucks ont-ils une salle de concert préférée en France. Je vous attends à la cigale le 22 mars. Ciao !

Il y en a plein en France. Un petit pêché mignon : La Lune des Pirates à Amiens.

maxime : Un petit rock'en'seine cette été ? Vous seriez chouette sur la scène de la cascade!

Merci, on verra ;-) On ne peut pas se prononcer pour l'instant.

Merci. Le mot de la fin ?

Merci à vous tous !

-------------------------------------------

Présentation du chat :

Stuck In The Sound est un quatuor parisien de rock-indépendant révélé en 2004 et composé de José Reis Fontao au chant et à la guitare, d’Emmanuel Barrichasse à la guitare, Arno Bordas à la basse et François Ernie à la batterie.

Depuis «Nevermind the Living dead» (31 Décembre 2006) et «Shoegazing Kids» (26 Janvier 2009), le quatuor parisien ne donnait plus de nouvelles. Un silence qui pouvait s’expliquer notamment à cause de leurs nombreuses tournées. En octobre 2010, ils marquaient un retour fracassant au Zénith de Paris en faisant la première partie du groupe Eiffel. Si le groupe est resté un peu dans l’ombre depuis, c'était pour concocter un  troisième opus.

Les quatre compères inséparables n’ont d’ailleurs pas hésité à s’enfermer des mois dans leur studio aménagé dans une cave de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Ils s’y sont imposé d’intenses sessions de travail dont le but ultime était «se faire plaisir». Et le résultat est sans appel: ballade enivrante, mélodies accrocheuses, accompagné d’un soupçon de rock sauvage. «Pursuit» dans les bacs depuis le 30 janvier tient toutes ses promesses.

Cet événement s'est déroulé en partenariat avec Canal Chat et Rolling Stone.