Marine Le Pen, vice presidente du Front National, lors d'un chat avec les internautes de 20minutes.fr le 14 Septembre 2010
Marine Le Pen, vice presidente du Front National, lors d'un chat avec les internautes de 20minutes.fr le 14 Septembre 2010 - DR

Mélissa Bounoua et Charles Dufresne

Alors que Jean-Marie Le Pen avait annoncé en avril dernier qu’il quittait la présidence du FN, le parti doit se trouver un nouveau président. Marine Le Pen, actuellement vice-présidente du Front national s’est déclarée candidate à la succession de son père.

C’est lors du congrès du parti qui aura lieu les 15 et 16 janvier 2011 que le nouveau président sera désigné. En attendant, elle fait face à Bruno Gollnisch dans cette élection cruciale pour l’évolution du parti avant la présidentielle de 2012.

Marine Le Pen s’est beaucoup exprimée cet été, multipliant les saillies contre le gouvernement, les Roms, l’affaire Woerth, le nouveau mode de scrutin des élections territoriales et la déroute des Bleus en Afrique du Sud.

Elle était à la rédaction de 20minutes.fr et a répond à vos questions sur la rentrée politique et sa candidature à la présidence du FN. Retrouvez ses réponses ci-dessous.

Bonjour, les jeunes sont touchés par le chômage (plus d'un quart d'entre nous). Que comptez-vous faire? Ensuite que pensez-vous de la retraite à 62 ans, sachant que quand on a plus de 50 ans on se fait virer?
elioXIII

Les jeunes sont touchés par le chômage parce que le chômage est massif et qu'ils sont avec les femmes et les plus de 50 ans les variables d'ajustement du chômage. Un effort extraordinaire doit être fait en matière de formation. Des milliards sont dépensés chaque année avec une résultat très décevant, ce qu'a dénoncé la cour des comptes à de multiples reprises. Il faut également revaloriser les diplômes. Mais il faut surtout protéger aux frontières nos secteurs économiques d'une concurrence déloyale qui est à l'origine de la multiplication des délocalisations. Il faut enfin retrouver la maîtrise de notre monnaie car il est impossible de mener une voiture si l'on a ni pédale, ni levier de vitesse, ni volant. Concernant la retraite, vous avez raison de pointer son caractère en même temps inefficace et injuste. En effet, est-il raisonnable de passer la retraite pleine à 67 ans quand on sait que moins de 40% des 59-65 ans ont un emploi. Nous continuerons à nous battre au Front National pour le maintien des 40 ans de cotisation et travaillons à cette condition sur une retraite à la carte.


Bonjour, prévoyez-vous revoir les modalités d'attribution des allocations familiales?
hgf

Oui, je pense que les allocations familiales doivent être réservées aux français et être d'ailleurs largement revalorisées car leur montant est aujourd'hui ridicule compte tenu du coût de la vie. Les familles doivent à tout prix être une priorité. L'éducation, l'équilibre de notre système de retraites mais surtout la vitalité de notre pays en dépend.

Bonjour, quel est votre projet pour lutter contre la délinquance? Quelle serait la première chose que vous feriez si vous étiez élue ? La police serait-t-elle soutenue avec vous alors qu'avec Sarkozy c'est tout le contraire.
patricks780

La police et plus généralement les forces de l'ordre font l'objet sous Sarkozy de réductions drastiques de leurs effectifs. Face à la situation de l'insécurité en France , c'est exactement l'inverse qu'il faut faire et d'urgence. Mais il faut aussi réarmer moralement nos forces de l'ordre, leur donner des ordres clairs de lutte contre les différentes formes de délinquance, les soutenir et ne pas, comme Nicolas Sarkozy, les lâcher au moindre incident. Nous continuons à réclamer la mise en place d'une présomption de légitime défense pour les forces de l'ordre. Il faut enfin que le gouvernement cesse ce relativisme permanent et pervers: un policier n'est pas égal à un voyou.
Pour lutter contre la délinquance, il faudra agir également au niveau judiciaire en rétablissant des peines fermes, rapides et incompressibles, en appliquant la tolérance zéro sur la petite délinquance qui est le ferment de la grande. Mais aussi agir d'une politique carcérale. Je vous rappelle que Jean Marie Le Pen avait réclamé la création de 100 000 places de prison en 2002. Aucunes n'ont été construites. Je vous laisse juge des chiffres, il y a en France 50 000 prisonniers qui vivent pour beaucoup dans des conditions déplorables et il y a 82 000 peines prononcées de moins d'un an de prison ferme qui n'ont pas été exécutées.
Sans apparaitre monomaniaque je pense également que à l'instar de tous les pays du monde, il faut renvoyer chez eux, ceux qui abusant de notre hospitalité commettent sur notre territoire des crimes et des délits, en résumé, rétablir ce que Nicolas Sarkozy appelait de manière erronée la double peine.

Allez-vous remercier comme il se doit Sarkozy pour avoir contribuer à la renaissance du FN et de ses idées au cours de ces 3 dernières années? 
Sky

Si vous m'avez bien lue, vous vous seriez aperçu que Nicolas Sarkozy n'a pas du tout les mêmes idées que le Front National, même si pour des raisons électoralistes il cherche à le faire penser. Il n'a pris aucune décision efficiente sur l'immigration, son bilan en matière de lutte contre l'insécurité est archi-nul et il est un enfant de la mondialisation dont je vous rappelle qu'elle consiste à faire fabriquer par des esclaves pour vendre à des chômeurs. Son bilan social est catastrophique et les classes moyennes et modestes sont les victimes prioritaires de sa politique.

Êtes-vous pour ou contre l'expulsion systématique des Roms de France?
Sky

Je suis toujours pour la logique en politique donc je pense que le PS et l'UMP ainsi que les verts et le Modem qui ont trahi les français en votant le traité de Lisbonne et ont tous plaidés pour l'entrée de la Bulgarie et la Roumanie dans l'Union Européenne portent seuls la responsabilité de la venue de milliers de roms sur notre territoire et demain peut être de centaine de milliers. En effet, l'effacement des frontières nationales nous interdira à terme de nous opposer à l'installation sur notre territoire de tous les citoyens appartenant aux pays de l'UE qui le désireront. Cette politique est suicidaire, elle marquera sans changement de cap dans les prochaines notamment la fin de notre système de protection sociale. Je suis pour que la loi soit appliquée concernant les camps illégaux quels qu'ils soient. Je suis surtout pour une politique dissuasive d'immigration en coupant les pompes aspirantes que sont toutes les aides mises à disposition des étrangers en situation légale ou illégale. Je vous signale un paradoxe terrible, aujourd'hui un clandestin est pris en charge en matière de santé à 100% ce qui n'est évidemment pas le cas de ceux de nos compatriotes qui cotisent de plus en plus pour une prise en charge de moins en moins performante.

Bonjour Mme Lepen,
Je voudrais savoir si pour vous la France peut vraiment se passer de ses immigrés ? Et si vous ne trouvez pas normal qu'après que les français se soient installés en masse dans les colonies et pillé leurs richesses, appauvrissent et empêchant le développement de ces pays, que les immigrés viennent maintenant en France pour ne réclamer qu'une toute petite partie de leur due ? Sans immigration, je ne serais pas là, Zidane non plus, les partisans étrangers de votre parti non plus, ni les travailleurs qui font tourner l'économie, ni les millions de consommateurs qu'ils représentent. Les renvoyer dans leur pays ne provoquerait qu'une crise : sur le plan social (contrairement a ce que vous croyez ils sont très bien intégrés à la société ) ; sur le plan économique (cela reviendrait cher et vous priverait d'une main d'œuvre qualifiée et moins coûteuse, indispensable pour la France) ; au niveau international (des relations compliquées avec les pays d'origine) ; au sein du pays (aucune diversité, rejet de l'autre...).
Je vous remercie de répondre à nos questions, c'est plutôt courageux de votre part d'autant plus que peu de personnalités se prêtent au jeu.
luna27

L'idée que la France devrait permettre à l'ensemble des citoyens de ses anciennes colonies de s'installer sur son territoire sans y avoir été convié au motif de la colonisation, est un des nombreux aspects de la culpabilisation inculquée aux jeunes français depuis des décennies. La réalité est bien différente, la présence française dans ces colonies a eu un bilan positif en terme notamment d'infrastructures (routes, hôpitaux) , de développement de l'économie, etc. C'est si vrai d'ailleurs qu'une partie de la population de ces pays en viennent parfois à regretter la présence française. Quoiqu'il en soit, nos anciennes colonies ont obtenu leur indépendance et si certains ont abusé de leurs richesses, ça n'est pas la France, ni nos concitoyens qui y vivaient mais bien quelques grandes entreprises sur ordre de quelques grands politiques. Aujourd'hui la France ne peut plus assumer une immigration chaque année de plus en plus importante (450 000 entrées par an, 140 000 naturalisations par an, plus que sous Jospin, près de 50 000 régularisations de clandestins l'année dernière). Je vous rappelle que nous avons 5 millions de chômeurs, une dette et des déficits abyssaux. La vérité c'est que nous ne pouvons plus assumer cette charge considérable. De surcroit, nous avons toujours considéré que la nationalité française s'hérite ou se mérite, il ne s'agit donc pas de supprimer toute possibilité de devenir français mais de soumettre cette acquisition de nationalité à des conditions (travailler, s'assimiler, respecter les lois, les valeurs et renoncer à sa nationalité d'origine). Je ne peux pas terminer ce bref exposé sans vous dire mon étonnement quant à votre argument sur la main d'œuvre moins couteuse que représentent les immigrés. En effet, les grands patrons pour peser à la baisse sur les salaires des français, ce qui explique le niveau trop bas des salaires en France. On ne peut évidemment s'en réjouir. En réalité, il s'agit là d'une nouvelle forme d'esclavagisme moderne sauf qu'en plus maintenant on leur fait payer le trajet pour venir!

Marine Le Pen, je définis Sarkozy aujourd'hui comme un ultra libéral de cœur et un soixante huitard de raison (ou d'intérêts ni ayant pas plus efficace que les médias de gauche, ces peoples pour défendre la mondialisation et l'immigration massive des capitalistes). Comment le définiriez-vous en quelques mots? 
minimathy

Vous avez une analyse très juste du personnage. Nicolas Sarkozy qui devait être le fossoyeur de mai 68 d'après ses promesses en est en réalité l'exécuteur testamentaire. Il est incontestablement le tenant d'une idéologie ultra libérale dont l'objectif est d'affaiblir ou de faire disparaître nos frontières, notre nation, notre identité, nos traditions, nos lois, nos valeurs afin de dérouler le tapis rouge à la sacro-sainte loi du marché qui à terme est sensée transformer les citoyens que nous sommes en simples consommateurs. Mais ne nous y trompons pas, il partage cet objectif avec M. Strauss Kahn du FMI! Il est enfin le symbole de l'individualisme qui est aujourd'hui en train de faire imploser notre société où partout et en chaque circonstance les intérêts particuliers passent avant l'intérêt général.

Bonjour, pour qui allez-vous voter en 2012?
cyclarc

Pour Marine Le Pen je l'espère!

Bonjour Marine Le Pen, lors de votre conférence de presse du 1er septembre lançant le coup d'envoi de la campagne interne à la tête du Front National, vous avez parlé de "professionnalisation" du parti et des cadres du Front National.
Pourriez-vous nous donner quelques idées que vous voudriez mettre en place si vous êtes élue.
ralbol13

Si les adhérents du FN me font confiance, je développerai au sein du Front National deux priorités: l'implantation locale et la formation de nos cadres, de nos militants et de nos élus. De surcroit, j'ai d'ores et déjà suscité la création d'un think tank dont l'objectif est d'affiner notre programme et surtout de donner aux français le mode d'emploi très précis et le calendrier des grandes réformes qui nous apparaissent nécessaires pour régler les grands maux qui frappent notre pays. Par exemple, quel sera le calendrier et la méthode de re-négociation des traités européens? comment et sur combien de temps retrouvons notre indépendance monétaire? Quel sera précisément le calendrier de réforme du code de la nationalité? etc. Beaucoup de professeurs, d'avocats, de hauts fonctionnaires, de responsables économiques travaillent sur ces grands sujets afin que le jour venu et si les français le désirent notre programme soit immédiatement applicable.

Bonjour Marine, bien que n'étant pas un adepte du Front National, au cours de ces dernières années, j'ai été plus ou moins enclin à me retrouver dans vos idées. Pas toutes, certes mais je pense que parfois vous ne faites que dire tout haut ce que beaucoup de Français pensent tout bas. Comment sentez-vous la tendance ? Avez-vous un afflux de nouveaux adhérents ou à minima de sympathisants ? Que pensez-vous de "l'échéance" 2012?
par1ty 

Oui je pense que le Front National qui fut pour cela pendant des années traîné dans la boue est le parti de la liberté, de la justice et du bon sens. S'il on avait tenu compte de notre opinion et que la classe politique n'avait pas tout fait pour empêcher nos électeurs d'avoir des élus y compris à l'assemblée nationale, la France n'en serait peut être pas là. Aujourd'hui incontestablement, les idées du FN suscitent un surcroit de curiosité et de sympathie car les français sont conscients que ni Nicolas Sarkozy, ni le Parti socialiste n'ont la capacité et le courage de sortir la France de l'immigration, de la mondialisation, de l'appauvrissement, de la perte d'identité.

Comment expliquez-vous que votre parti est de plus en plus adulé depuis au moins 15 ans? Il faut reconnaitre que votre père a tenu des propos plus que douteux à une époque, mais pourtant, sur certains sujets, d'une certaine manière ou d'une autre, il avait raison. Pourquoi le FN est-il si mis à terre, que ce soit par les médias que les autres politiques ? Admettez que si vous accéderez au pouvoir (ce que je pense pas), vous ne pourrez pas appliquer votre programme, parce que comme disait votre père, les ordres viennent de Bruxelles...Vous apparaissez comme la nouveauté et le changement, qu'est-ce-qui vous différencie de votre père ?
Orbite

Vous avez raison de soulever le problème de notre perte de souveraineté et de la faute politique lourde qui a consisté pour ceux qui nous ont dirigé depuis 30 ans à transférer le pouvoir du peuple à des technocrates bruxellois qui aujourd'hui nous impose leurs directives. La priorité, si nous accédons au pouvoir, sera donc de dénoncer ceux des traités qui privent la France de sa souveraineté nationale afin de retrouver notre indépendance monétaire et notre indépendance territoriale notamment. En effet, aucune politique économique, budgétaire, de maîtrise de nos frontières ne peut s'exercer efficacement dans le cadre du carcan européiste. Mon père et moi n'avons pas le même parcours, ni le même âge, nous n'avons pas vécu les mêmes choses et par conséquent, nos personnalités sont différentes. Même si les grandes idées que nous défendons sont les mêmes, maîtrise de l'immigration, souveraineté nationale, lutte contre le laxisme judiciaire, relèvement des exigences en matière de savoir et de discipline à l'école, soutien aux PME, PMI, TPE créatrices d'emploi et lutte acharnée contre le mondialisme et l'ultra-libéralisme qui sont en train de détruire notre système économique et notre système social, etc. J'espère avoir la capacité à l'avenir d'être entendue de l'ensemble du peuple français car je pense comme Bernanos que "s'il y a une bourgeoisie de droite et une bourgeoisie de gauche, il n'y a pas de peuple de droite ou de peuple de gauche, il n'y a qu'un peuple."

Madame, je pense très certainement que vous allez succéder à votre père; et par la même occasion envisager de vous présenter aux présidentielles. Cependant, pourquoi donc se borner à essayer de changer une France qui sera de toute manière sclérosée par un parlement qui n'approuvera pas vos projets de loi? Les lois doivent être votées à la majorité, vous n'en aurez jamais suffisamment... Pourquoi alors se présenter ? Dans quel intérêt ? Par demagogie ? Carrière ? Ego ? Vous menez un combat perdu d'avance!
jaybeparis

Je suis en désaccord avec cette analyse, la logique des institutions veut que le peuple français qui a accordé plus de 50% des suffrages à un candidat à la présidentielle lui donne le moyen d'appliquer sa politique en lui accordant également une majorité au parlement. Cela s'est d'ailleurs toujours passé comme ça lorsque les législatives suivent les présidentielles. Je ne vois pas pourquoi il en serait autrement si un président issu du Front National était élu.

Madame LE PEN, Que pensez-vous de la visite de votre père au sanctuaire controversée Yasukuni? Si vous n'y étiez pas, était-ce pour marquer votre désapprobation?
guillaume

Je n'y étais pas car j'étais en vacances avec mes 3 enfants à qui j'ai conservé l'exclusivité de mon temps libre estival. Ce sanctuaire est un sanctuaire de réconciliation nationale qui vise à rendre hommage à tous les combattants si les japonais l'ont édifié nous serions bien immodeste de leur chercher querelle sur cette volonté de tourner la page.

Madame,ne pensez-vous pas que le départ de votre père à la tête du parti soit "le début de la fin" du FN ?
Elpapa

Je ne le crois pas du tout. Pendant longtemps, les analystes politiques le pensaient. Il apparaît clairement aujourd'hui que Jean Marie Le Pen a une relève et que les faits donnant raison au Front National, celui-ci est plus que jamais nécessaire et audible en France.