Vous interviewez Marc Vasseur

VOS QUESTIONS Le blogueur socialiste vous a répondu...

— 

 Marc Vasseur, blogueur socialiste

 Marc Vasseur, blogueur socialiste — C. DHALLUIN / 20 MINUTES

Marc Vasseur est un des blogueurs-militants les plus actifs du PS. Il participe à notre blog de la rénovation et a répondu à vos questions sur les socialistes et le congrès en direct de notre bureau lillois.

-Sharp- | 12.11.2008 - 23h23
Pourquoi pas changer de nom de partie vue que Partie Socialiste rime avec échec, le partir RPR a bien changer de nom, pour finalement arriver aux pouvoir 3 fois de suite?
Bof je suis fier d'être socialiste malgré tout :)

cbc | 13.11.2008 - 15h58
Bonjour, Avec Mélenchon et son parti de gauche, Besancenot et son parti anti-capitaliste, sans compter le PC, la gauche de la gauche n'est-elle pas «couverte», laissant au PS la voix de centre-gauche?
J'en profite pour répondre sur ce que je pense ce Mélenchon, c'est quelqu'un de respectable même si son coup de sortir du PS semble un peu téléphoné. En tout cas, je note qu'il avait pris acte des résultats.
Oui, je crois que la gauche est largement couverte, trop probablement... mais c'est leur problème. Alors oui il revient au PS de couvrir ce centre gauche au lieu de faire cette perpétuelle course à l'échalote à gauche, il faut l'assumer moi je le fais sans état d'âme et notre déclaration de principes également. Maintenant, cela n'empêche d'aucune manière à remettre en cause ce système inique dans lequel vie plus des 3/4 de l'humanité.

Rmatt | 13.11.2008 - 15h54
Merci de m'avoir répondu. Bonne chance pour le poste de premier fédéral dans le Nord, qui sera très difficile À décrocher vu le "contrôle" exercé sur les militants de cette fédération. A bientôt, Rmatt, Berlin
merci

manu34 | 13.11.2008 - 15h47
Je viens de lire les réponses de marc Vasseur. Finalement si le socialisme ne veut plus rien dire pour lui, alors il faut qu'il rejoigne directement Bayrou ou Sarkozy. Non?
Manu34... comment faut il vous écrire que la question du travail et sa réduction remet sur le tapis la question le système actuel. Si vous voulez que je vous dises que Sarkozy est un néo conservateur oui, je l'écris régulièrement et après? Que Bayrou est un homme définitivement de droite... non il l'a été assurément, l'est il encore ou a-t-il évolué... enfin, j'aimerai bien avoir vos certitudes.

jeandelaXR | 13.11.2008 - 15h54
Le ségobashing est-il une pensée trollesque ?
oui jean :)

Antoine_B | 13.11.2008 - 15h49
Marc, au-delà du score que tu peux faire face à Pargneau, penses-tu que ta candidature au poste de premier fédéral dans le Nord aura vraiment provoqué un débat au sein de la fédé ? Question perfide, je sais...
Je verrai en lisant la profession de foi de Gilles et peut-être verra-t-il dans ma candidature l'opportunité d'impulser des nouvelles dynamiques... sait-on jamais.

hoper | 13.11.2008 - 10h20
Bonjour Vasseur ou devrais-je dire Marc Vasseur
Chevalier de la nappe ronde?
Hélas non, j'ai bien essayé de savoir qui était derrière mais ce n'est pas moi-même en leur livrant quelques indiscrétions... les ingrats sans foi ni loi.

Cuicuie | 13.11.2008 - 09h23
Bonjour M Vasseur, Comment le PS compte-t-il gérer ses relations avec le Modem? Est-ce qu'en matière de politique européenne vous aller vous en inspirer?
Je ne lis pas dans le marc de café... déjà attendons de voir ce que donnera ce congrès. En matière de déficit démocratique, de gouvernance, il y a immanquablement des points de convergence après c'est plutôt entre le PSE et un groupe «modem européen» que les questions se poseront notamment dans le domaine social et économique... là nous verrons la réalité de ce débat et des points d'accords et de désaccords.

ShadowsOfDoubt | 13.11.2008 - 15h38
Quelque soit le futur leader du PS. Peut on espérer avoir une opposition qui joue son rôle d'opposition? J'entends par la autre chose que les pseudo-abstinences à chaque vote qui aurait un sens.
La responsabilité des dirigeants est grande pour ce week-end... et manifestement on ne s'achemine pas vers une résolution de ce problème... pour moi et pour beaucoup de militants, c'est désespérant.

Jamega | 13.11.2008 - 10h23
Bonjour M. Vasseur. En quoi vous sentez-vous influent en tant que blogueur? C'est vraiment ce que vous recherchiez en ayant ouvert un blog?
Tous les jours je me sens plus influent :)
J'ai ouvert mon blog en septembre 2006 et je ne crois pas qu'on puisse se dire en ouvrant un tel outil qu'on recherche ça. Pour moi c'était une sorte d'exutoire car j'aime la politique, le monde des idées, et je suis fixé un objectif : pondre mon A4 tous les jours non pour mes lecteurs (moi et mon amie et quelques potes) mais pour moi me dire que j'étais capable de ça... un défi comme un autre, en même temps je poursuis depuis 6 ans des cours du soir d'ingénieur à Arts et Métiers... d'où mon opiniâtreté.

frapadingo | 13.11.2008 - 14h05
Les dirigeants du PS ont-ils conscience de la capacité de répulsion que S. Royal inspire à beaucoup dans le pays hors des militants PS?
Ce qui me désespère c'est la résignation des citoyens vis-à-vis du monde politique et même pour les militants. Sarko a le même effet, Mitterand en son temps aussi. Moi j'aimerais juste savoir avec SR si  son discours de rénovation (cumul des mandats, parti plus ouvert) sera tenu dans les faits.

carmabella | 13.11.2008 - 12h47
Les Delanoë, Aubry, Hamon... n'en n'ont-ils pas assez que l'on mette Royal sans cesse en avant?
Qu'attendent-ils pour s'exprimer... pendant plus de 12 mois pour certains ce fut un long silence pourtant la politique de casse sociale de Sarkozy était déjà à l'oeuvre.

jojoliva | 13.11.2008 - 15h11
C'est pour quand une opposition digne de ce nom?
Jojoliva... le risque du jamais semble possible.

Dredlox | 13.11.2008 - 15h29
Je n'ai pas l'impression que le PS est inaudible. Bien au contraire, en ce moment, on en mange à toutes les sauces sur toutes les chaînes de TV et de radio et même sur internet.
je ne pense pas que que ce soit une impression :(

Atlon | 13.11.2008 - 14h59
Mr Vasseur, j'aimerais que l'on éclaircisse un point. J'ai souvent lu ici que la gauche représentée par le PS était finalement de droite....et que la vrai gauche aujourd'hui était le PCF voir la LCR. Est-ce vrai ?
Je crois avoir répondu. Moi aussi je contre la faim dans le monde, la misère et qu'il faut prendre aux riches... une fois soulagée ma conscience, je m'interroge comment fait on concrètement :)

Rmatt | 13.11.2008 - 15h27
Salut Marc, Ne penses-tu pas que la question des alliances avec le Modem soit un prétexte et que le parti serait en train de se diviser réellement, entre ceux qui souhaitent l'ouvrir à la société civile, en faire un parti de masse et ceux qui veulent continuer à avoir un parti d'élus et de militants contrôlables?
C'est une évidence. Surtout qu'il vaudra qu'Hamon m'explique pourquoi il fustigeait encore DSK et Aubry en septembre, jusqu'à dire qu'elle avait voté Bayrou et qu'aujourd'hui tout est réglé. je passe sur l'argument des accords locaux (Lille, Grenoble, Roubaix...)avec le Modem oui mais pas au niveau national ... Je ne savais pas qu'il y avait deux modems ou alors c'est comme au PS... très à gauche sur les estrades et plus pragmatique dans les faits...

Genzo_ | 13.11.2008 - 14h52
Comment porter la candidature de Mme Aubry alors que la droite lui démonte ses 35h?
Elle est candidate ?

Patoche34 | 13.11.2008 - 15h21
La question du travail ne doit-elle pas être au coeur d'un projet? A droite c'est travailler plus: RTT, dimanche, jours férié, retraite à 70 ans... Tout est remis en cause ! Le travail est-il une valeur ou juste un moyen?
Vous avez tout à fait raison, c'est d'ailleurs pour ça que j'ai apprécié la motion d'Utopia qui pose  bien le débat. Cette question du travail rejoint la problématique de croissance et nos sociétés postindustrielles. Pour ma part, c'est juste un moyen mais j'ai la
chance d'être un privilégié.

Fran | 13.11.2008 - 12h44
Que va faire Ségolène Royal pour exister dans l'opposition si le ticket Hamon/Aubry emporte la partie lors du congrès prochain ? Créer un parti centre-gauche en phagocytant le modem?
Fran, je n'en sais rien, je ne suis pas son conseiller personnel mais rien ne dit qu'un ticket Hamon/Aubry sera élu. Nous saurons ça le 20 novembre.

jeandelaXR | 13.11.2008 - 15h27
Salut Marc, y'a Gaël des LB qui te demande ; «que pense t'il de la reprise du Temps des Cerises par Noir Désir»?
Tu diras à Gaël que je préfère la reprise de Fabius ou Jospin sur un plateau télé (trou de mémoire) mais là c'était de la politique pas comme d'autre...

deere
Pourquoi faire une alliance avec le Modem si ce n'est qu'à but électoraliste! Et surtout lorsque l on sait que Bayrou ne recherche pas cette forme de programme commun au centre? Deuxième question est - ce juste pour élargir mathématiquement les futur élections avenir et ceci jusqu en 2012?
Toute alliance est électoraliste que ce soit avec le PC, les verts ou autres. Je suis de ceux qui pensent que nous devons avoir un dialogue ouvert avec les militants du MoDem car aujourd'hui comme hier nul ne détient une quelconque vérité universel. Et dans l'état actuel des choses je pense qu'il y a des points de convergence dans le domaine de la vie démocratique, de l"économie voire du social. Pour rappel, le PS et le PC n'était pas d'accord sur tout, de même avec les verts. Aujourd'hui la gauche pèse toute mouillée autour de 38/40%... ça fait 10 points + 1 voix avant 50%... comment fait on. Yaka faire plus à gauche mais pourquoi LO, NPA ou le PC ne perce pas davantage?

Antoine | 13.11.2008 - 15h14
Salut Marc, Pourquoi différencier présidentiable et premier secrétaire? Mitterrand a été premier secrétaire et candidat, il a fait deux mandats. Chirac a créé le RPR pour se faire élire, il contrôlait l'appareil. Sarko contrôlait l'UMP. Pourquoi pas au PS?
J'avoue je n'ai pas d'avis tranché sur la question. Le mérité d'un 1er sec candidat s'est d'éviter les chausses trappes et autres joyeusetés avant la désignation et même pendant un campagne.

Liam
1/ Comment le PS peut réussir à réunir les idées parfois frontalement opposées du côté social démocrate "bobo" de Delan
oe et celles de la "gauche de la gauche"? N'est-il pas nécessaire à un moment de "trouver sa voie", à savoir soit laisser la partie centre à Bayrou, soit laisser à la partie gauche de gauche à Besancenot?
2/ Pourquoi aux yeux de certains militants, des personnes de gauche qui ne seraient pas OPPOSEES à toutes les mesures du gouvernement actuel, seraient forcem
ent des "traîtres et parias"? L'opposition droite-gauche est-elle dans ce cas uniquement liée à une vision de 2 sociétés différentes, où à une réelle impossibilité de vivre ensemble avec des idées différentes?
3/ Plus personnel: je sais que vous avez cherché à associer plus étroitement les militants de la "blogosphère" à la direction du PS: avez-vous eu des promesses, tendances, échanges,... pour la suite dans cette direction, quel(le) que soit le/la secrétaire?
1) la voie est celle tracée par la déclaration de principes. Ensuite nous sommes parti de gouvernement donc nous aspirons à conquérir le pouvoir, pour faire.
2) un parti n'est plus un parti à partir du moment où il n'y a plus de discipline. Dans ce cas on de parle plus de parti politique mais d'un syndic de notables. Le vrai problème aujourd'hui, c'est qu'il n'y a plus de cadre pour ce débat et fixé collectivement une position et de propositions.
3) rien la seule chose que je puis dire c'est que le groupe les LeftBlogs malgré des débats parfois dure a survécu à ce congrès, nous allons y participer à une dizaine de blogueurs à travers
www.leftblogs.info et que cette plateforme a vocation à continuer à vivre après ce congrès pour se muer, on essaiera, en un think tank citoyen et militant proche du PS.

Chti-Guevara | 12.11.2008 - 13h30
Quand, le parti socialiste, va-t-il enfin renouer avec la vraie gauche? Au moment où les Français sont écœurés de cette droite capitaliste et destructrice, est-il de bonne aloi, de faire des pirouettes avec "l'électorat?" de Bayrou?
C'est quoi la vraie gauche ? moi je me revendique d'une gauche qui veut tenir ces e
ngagements à partir d'un monde réel. Au "yakafautkon" je préfère le comment faire. je n'ai jamais cru au socialisme dans un seul pays et ce n'est pas aujourd'hui que je vais m'y mettre. Aussi, dans un monde interdépendant, je préfère tenter de convaincre mes interlocuteurs, au premier chef, mes amis socialistes du PSE ou de l'internationale socialiste. Cependant, à trop pratiquer la politique de la chaise vide ou des grandes déclarations, le PS a perdu beaucoup de crédit, à lui d'en tirer les conséquences.

Genzo_ | 12.11.2008 - 13h56
A cause de quoi le PS en est réduit à ça aujourd'hui? Après avoir été à l'oeuvre de toutes les avancées sociales que l'on à en France, pourquoi le PS n'arrive plus à revenir à la tête de l'état?
Par confort intellectuel. Le PS est devenu un parti de gouvernement et a démontré qu'il savait aussi géré les comptes publiques (je renvoie les incrédules aux stats de l'insee sur les 30 dernières années) cependant il s'est laissé emporté par le discours ambiant de le révolution néo-conservatrice des années 80 (avec les résultats qu'on connaît aujourd'hui) sans jamais avoir osé remettre en cause ses dogmes libéraux de peur de passer pour des irresponsables. Et aussi par fainéantise, le monde est de plus en plus complexe, pour tenter de l'appréhender cela suppose du temps... nos politiques l'ont-ils?


The Man | 12.11.2008 - 13h15
On lit assez fréquemment le parti socialiste ne fait rien, ne propose rien ou n'ont pas de programme. C'est le résultat de la propagande faite par l'UMP! Pourquoi n'employez vous pas les mêmes moyens pour vous faire entendre de tous? Cessons cette guerre de personnes!
Il propose mais peu... il faut aussi avoir le courage de le dire, on ne peut pas seulement se mettre dans le rôle de l'opposant qui s'oppos
e, le PS doit aussi proposer. Après les législatives de 2007, les députés avaient proposé un shadow cabinet à l'anglaise, qu'est il devenu, il est dans les limbes d'un congrès qui s'étale depuis 18 mois.

deblocktwo | 12.11.2008 - 12h47
Le parti socialiste est-il mort sans s'en être aperçu? Le PS ne propose rien dans la crise économique que nous vivons...
Je suis d'accord... hélas. Il ne peut rien proposer car ses responsables ont arrêté d'interroger le monde qui vie depuis de nombreuses années, cela ne date pas de 2007. Où sont les économistes, sociologues, chercheurs qui irriguent ? Aujourd'hui "on" découvre Krugman, Stiglitz et d'autres. au PS, Larrouturou pose toutes ces questions, apportent des réponses (à débattre d'ailleurs) a-t-il été écouté depuis son traité social de 2005.

serial lover | 12.11.2008 - 13h16
Avec la crise les Français ne savent plus sur quel pied danser(image) pouvez-vous nous démontrer quelles seront les différences fondamentales avec le gouvernement Sarkozy? Et quelles seraient les mesures significatives que le gouvernement socialiste prendraient?
Tout d'abord ces réponses n'engagent que moi. Cette crise démontre qu'on ne peut plus raisonner sur le court terme. Aussi ce long terme suppose de l'investissement notamment dans l'éducation or il ne se passe pas un jour sans une annonce de suppressions de postes, crédits de recherche, remise en cause plus ou moins claire de la maternelle, bref pas un jour sans un coup porté à l'avenir. Car c'est aujourd'hui que se construit le monde que nous léguerons à nos enfants. Le slogan de dvp durable doit devenir une réalité au risque d'être dans une société invivable. On sait que produire c'est détruire doit on rester sur ce mode dont on sait qu'il y a des limites finies (matières premières, problème d'eau potable dans les 50 prochaines années)... en somme une réflexion qui va à rebours du «travailler plus pour gagner plus».

Fran | 12.11.2008 - 12h29
Hormis Ségolène Royal, quel autre grand leader du PS peut selon vous mener à la victoire en 2012? Merci d'éviter la langue de bois mais je pense que ce n'est pas votre genre.
DSK peut-être mais avec la difficulté que si il peut mordre sur l'électorat centriste il peut perdre une partie du terrain regagner par Ségolène Royal chez les ouvriers. On est loin des postures pas d'alliance avec le Modem de Françoi
s Bayrou. Hamon, Peillon mais pour 2012, ils sont peut-être encore jeune et sans assise locale.

passe passe | 12.11.2008 - 12h40
Le tableau qui est présenté ne veut absolument rien dire je m'explique 80 % de rien ça fait rien 20% de 10000 ça fait 2000. Le seul chiffre à retenir c'est 29%*55% ce qui donne approximativement 16% tourner le dans tous les sens on est quand même très loin d'une majorité?
Il traduit le malaise militant avec un PS inaudible, des cadres traditionnels qui ne sont plus en adéquation avec le mode de vie des citoyens. Comment penser les réunions de sections à 19h peuvent à elles seules peuvent répondre à une demande citoyenne.

MilouenMai | 12.11.2008 - 13h22
Y aura-t-il un responsable qui sortira du lot, pour enfin nous sortir du guêpier dans lequel nous enferme Nicolas Sarkozy?
Plus que la question du responsable, c'est de savoir si nous aurons une personne capable de remettre un PS en capacité de produire un projet alternatif fort. Depuis 18 mois, nous souffrons de ne pas pouvoir apporter des réponses claires comme sur la réforme institutionnelle, la casse du temps de travail voire sur le RSA. Ça ne se pose donc pas seulement en terme de nom mais peut être davantage dans un collectif qui a la volonté de se remettre au travail.

Philou18 | 12.11.2008 - 12h28
Tout le monde à la direction du PS veut être calife à la place du calife. serait-ce un effet pervers de la loi de financement des partis politiques? Maintenant, le truc c'est de sortir un peu avant les élections, raconter ce qu'on veut pour attirer les voix, et gagner les 1 ou 1,5 euros par voix, puis vivre avec jusqu'aux prochaines élections. Où sont les combats qu'on attend d'un parti de gauche? Où sont les luttes contre les décisions ahurissantes du gouvernement Sarkozy au détriment des citoyens?
La lutte pour le pouvoir a toujours fait partie du monde politique à droite comme à gauc
he, la difficulté aujourd'hui pour la Gauche c'est sa difficulté à faire émerger des leaders incontestables, résultante peut être aussi de l'émiettement des gauches.

Le chat est fini...

 

Mots-clés :

Aucun mot-clé.