Vos questions sur les socialistes

VOUS INTERVIEWEZ L'auteur du «Socialisme pour les nuls» vous a répondu...

— 

Le Socialisme pour les nuls, First

Le Socialisme pour les nuls, First — First

En novembre, le Parti Socialiste vit un des congrès les plus importants de son histoire, une actualité brûlante. Son histoire et son actualité, Denis Lefebvre les connaît par cœur lui qui a écrit «Le Socialisme pour les nuls» (avec Alain Bergounioux). Il vous a répondu:

Ses dernières réponses:

alucard2| 31.10.2008 - 15h55
Nietzsche disait «Dieu est mort nous l'avons tué» en est il de même avec le socialisme?
Vous voulez vraiment la mort du «pêcheur»? Le plus simple ne serait-il pas de l'aider à évoluer...

Stab9 | 31.10.2008 - 15h49
Vous dites que le PS est capable de voter des projets qui lui paraissent bons pour le pays. Mais pourquoi l'abstention (Ce n'ai pas un veto certes) sur certains projets sous prétexte que ça ne va pas assez loin? Mieux vaut stagner que faire un tout petit pas?
Sans doute le PS estime-t-il en s'abstenant sur certains projets qu'il fait passer un message au Gouvernement, lui laissant entendre qu'il pourrait (ou devrait) mieux faire et que ce serait sans doute facile.

Amoonlight | 31.10.2008 - 15h54
Les dirigeants socialistes , sont ils tous devenus sourds et muets d' un seul coup? pourquoi n'entendons nous pas les " leaders" du ps s'insurger par exemple contre des lois liberticide comme la loi " hadopi" et que les socialistes votent pour cette loi
Je n'ai pas ici les éléments de réponse, et je vous prie de bien vouloir m'en excuser.

Toth | 31.10.2008 - 15h47
C'est peut être ça la démocratie mais vous ne répondez pas à ma question de 10h59... Vous ne trouvez rien d'étrange à ce que désormais le vote PS soit un vote "bobo" et que les ouvriers et autres catégories les plus défavorisées votent pour la droite, voire pour l'extrême droite?
Je ne vous ai pas dit que je trouvais rien d'étrange à ce que des ouvriers votent à droite. Ce que je vous ai dit c'est qu'il en a toujours été ainsi dans l'histoire de la démocratie. On peut le regretter, on peut trouver dommage que des personnes victimes d'injustices préfèrent voter pour des représentants du conservatisme social. C'est sans doute au PS (par un long travail d'éducation et de communication) de leur faire comprendre où est leur véritable intérêt.

Amoonlight | 31.10.2008 - 15h46
Vu que les députés et Sénateurs du PS votent pour des textes de loi qui enfoncent encore plus les gens modestes, pourquoi continuer a voter pour les socialistes?
Avez-vous des exemples précis de ces lois votées par des socialistes qui «enfonceraient» donc encore plus les gens modestes?

francogrec | 30.10.2008 - 20h12
Qui incarne le mieux le socialisme à la française (son héritage)?
Je pense que la quasi-totalité des dirigeant(e)s socialistes détient une large part de ce qu'est le socialisme et de ce qu'il représente. Le tout est de faire la synthèse entre ces différentes personnalités, sans effacer l'apport personnel de chacun.

Toth | 31.10.2008 - 15h24
Vous ne cessez de répéter que le but du socialisme est de «changer progressivement la société» pour «une meilleure répartition des richesses»... Depuis 81, les socialistes ont été au pouvoir un certain nombre d'années et pourtant nous sommes aujourd'hui dans une société qui n'a jamais été aussi inégalitaire... Le socialisme n'est donc qu'une idéologie qui a échoué?
Imaginez ce qui se serait passé si la Gauche n'avait pas été au pouvoir depuis 1981! Par ailleurs, regardez ce qui est train d'être fait aujourd'hui par la Droite au pouvoir dans le domaine de l'aggravation des inégalités sociales (niches fiscales). Il y a une différence entre la Gauche et la Droite au plan national. Il y en a aussi une à l'échelon local: voyez les différences de politiques menées entre les municipalités de Droite et les municipalités de Gauche.

nykko | 31.10.2008 - 15h46
Merci pour remettre le socialisme au coeur du débat car aujourd'hui le Sarkozysme rend inaudible tout ce qui ne va pas dans son sens. Je lis certains commentaires qui se demande en quoi consiste concrètement le socialisme... Pouvez-vous rappeler toutes les avancées de la société que nous devons aux socialistes depuis 1936?
Faisons simple et allons à l'essentiel. Vous parlez du Front Populaire... S'il fallait retenir une mesure, ce serait celle des 15 jours de congés payés. Continuons dans ce domaine, les Français bénéficient actuellement de 5 semaines de congés payés, dont 4 sont dues aux socialistes : 15 jours en 1936 donc,1 semaine de plus en 1956 (Gouvernement Guy Mollet), une encore en plus sous le gouvernement de Pierre Mauroy. La 5e semaine est due au gouvernement Pompidou. On pourrait aussi mettre en avant les conventions collectives, les grandes avancées sociales, l'abolition de la peine de mort en 1981... Les socialistes ont toujours été présents!

Stab9 | 31.10.2008 - 15h22
Passer son temps à chercher, à analyser n'est ce pas ce qui perd ce parti justement? Ne serait il pas temps de passer à l'action et aux propositions plutôt que de se concentrer sur la critique et la négation?
Mais comment voulez-vous passer à l'action et aux propositions sans avoir réfléchi avant, et confronté les positions des uns et des autres? Si le PS (et c'est valable pour tous les partis politiques) passait son temps à être dans l'action, il ne pourrait pas élaborer de propositions réfléchies.

francogrec | 30.10.2008 - 20h09
Le Parti Sociaiste est-il, selon vous, le porte drapeau du «socialisme»? Ou plutôt est-ce qu'il hésite entre socialisme et social-démocratie?
Pour moi, les 2 mots «socialisme» et «social démocrate» représentent la même chose. Cela a toujours été comme cela dans l'histoire du socialisme français. Le tout est de savoir ce que l'on met derrière ces mots.

math31 | 31.10.2008 - 15h22
Pourquoi la gauche s'entête-elle à faire passer la droite comme les amis des patrons, et que de ceux-ci? Et comment peut-on croire un homme politique (François Hollande)qui dit ne pas aimer les riches ( pour lui, ceux qui gagnent plus de 3000€ par mois), alors que lui même en gagne plus de 5000€?
Nous n'en sommes plus aujourd'hui au combat politique du XIXe siècle et du début du XXe siècle, où droite et patrons étaient liés. Cela les socialistes l'ont intégré depuis très longtemps,n'en déplaise à certains. Tous les méchants ne sont pas du même côté, et pas davantage les bons. Par ailleurs, je pense que la déclaration de François Hollande a sans doute été mal comprise quand elle a été formulée. Le 1er secrétaire du PS pensait sans doute qu'au delà d'un certain salaire, la nécessité pouvait s'imposer de pratiquer la solidarité vis-à-vis des plus faibles.

ShadowsOfDoubt | 31.10.2008 - 15h24
Trouvez-vous que le remboursement des frais d'édition du livre de DSK dans les frais de campagne de Ségolène Royal soit un comportement socialiste? Pour que se soit le cas ne faudrait il pas que DSK cède ces royalties au trésor public?
De quel livre s'agi-t-il? Je ne sais pas de quoi vous parlez.

Valmont | 31.10.2008 - 15h30
Monsieur Lefebvre, Ne pensez-vous pas que face aux enjeux économiques et géopolitiques colossaux auxquels nous sommes confrontés de plein fouet, le parti socialiste n'est plus apte à apporter quoi que ce soit, la tache incombe à un nouveau mouvement, ce dernier n'étant pas forcément encore né? Pensez-vous que si la droite est disqualifiée * la preuve par les faits, le parti l'est socialiste tout autant?
Je pense que le PS ne doit pas disparaître, car il correspond aussi à ce que souhaite une partie des Français, comme on a encore pu le mesurer aux dernières élections municipales. Le tout est qu'il soit bien ancré dans la réalité de son époque!
A quoi servirait de créer un nouveau parti de gauche, alors qu'il en existe déjà un...

math31 | 31.10.2008 - 15h18
Ne pensez-vous pas que le PS est dans une optique de contestation permanente qui empêche de faire avancer le débat?
Je n'en suis pas convaincu, comme le montrent certains votes récents à l'Assemblée Nationale : ainsi le vote sur le Grenelle de l'environnement. Le PS est donc capable de voter des projets qui lui paraissent bons pour le pays.

Toth | 31.10.2008 - 10h59
Ne pensez-vous pas que le problème des socialistes vient du fait qu'ils ont cessé depuis longtemps de défendre les ouvriers et salariés français pour se contenter de brosser dans le sens du poil leur niches électorales (profs et autres fonctionnaires...) et faire dans le tiers-mondisme pour se donner une conscience morale? C'est tout de même paradoxal de voir lors de la dernière élection le fort pourcentage d'ouvriers qui ont voté pour Sarkozy...
Dans toute l'histoire de la vie politique française au XXe siècle, il y a toujours eu des ouvriers qui ont voté pour la Droite et des candidats de Droite. C'est une constante (souvenez vous par exemple des votes ouvriers en faveur du Général De Gaulle au début de la Ve République). Il y au aussi des bourgeois (ou prétendus tels) qui votent à Gauche... C'est cela la démocratie.

panpanlapin | 31.10.2008 - 15h15
Ma question de 14h52 est très sérieuse. J'aimerais vraiment connaître votre avis (et sans langue de bois si possible..) Merci.
Pour le moment, je pense que Bertrand Delanoë a les meilleures chances de pouvoir l'emporter au congrès de Reims. Concernant, Ségolène Royal, au-delà de tout, je pense que cette présidentielle était pratiquement impossible à gagner pour des socialistes, face à Nicolas Sarkozy qui avait des méthodes non conventionnelles, auxquelles les socialistes n'étaient pas préparés. Par ailleurs, il disposait d'un parti qui était en ordre de bataille pour lui exclusivement (dans la vieille tradition de la droite française). Face à Sarkozy, la campagne de Ségolène Royal n'a pas pu s'imposer. Peut-être aussi que les Françaises et les Français n'ont pas compris la nouvelle forme de vie politique qu'elle entendait faire passer.

maelslout | 31.10.2008 - 15h05
Pourquoi nous a-t-il abandonné? (Jeune salarié, ultra diplômé, travaillant de manières précaires, accablé de crédits et prêts étudiants, ne trouvant pas de travail depuis des semaines, subissant augmentation des prix et nausées du monde dans lequel il vit).
Au risque de me répéter, je ne suis pas convaincu que le PS ait abandonné les Français. Il continue de travailler, a des groupes qui réfléchissent aux problèmes du moment... Mais toute la question est liée au fait que ses propositions, ne sont pas entendues aujourd'hui, qu'elles soient bonnes ou mauvaises. Le PS reste convaincu qu'i sera plus audible après le congrès de Reims, quand une majorité se dégagera.

francogrec | 31.10.2008 - 15h21
Y a un sondage qui vient de tomber (opinion way): 69% des sympatisants de gauche apprécient Besancenot, intéressant, non ?
Nous parlons ici du Ps et non pas des «sympathisants de gauche». La question serait de savoir si les militants socialistes apprécient ou non Besancenot? La réponse est sans doute négative. Par ailleurs, «apprécier» Besancenot signifie-t-il que les Français seraient d'accord avec ses idées, et penseraient qu'elles sont applicables et qu'elles permettraient à la France d'avancer? La réponse est là aussi sans doute négative.

lugh | 31.10.2008 - 11h04
Pensez vous que la motion «un monde d'avance» soutenue par Benoît Hamon a une chance de l'emporter au prochain congrès? Et si cela se produit, peut-on espérer une nouvelle union sur cette ligne? Le fait que Hamon ne soit pas «présidentiable» n'est il pas un avantage pour cette motion?
Comme je l'ai exprimé un peu plus tôt, tout pronostic aujourd'hui paraît délicat à faire. Les principales motions susceptibles de l'emporter sont celles de Bertrand Delanoë, Ségolène Royal, Martine Aubry. Y aura-t-il une surprise autour de Benoît Hamon? La aussi nous le saurons le 6 novembre. Par ailleurs, il est évident qu'aujourd'hui Benoît Hamon n'est pas «présidentiable». Faut-il lui souhaiter pour son avenir politique qu'il reste non présidentiable?

Toth | 31.10.2008 - 15h05
Des sociaux-démocrates nos socialistes français? Permettez-moi d'en douter quand je vois certains d'entre eux en train de chanter l'Internationale en compagnie des communistes et autres dinosaures de la politique...
L'Internationale? Ce chan
t a sans doute été dévoyé pendant plusieurs décennies par certains régimes qui ne respectaient pas les Droits de 'Homme. Par contre, l'Internationale, ce chant composé à al fin du XIXe siècle, reste un superbe hymne pour appeler à la mobilisation en faveur d'un idéal. Aujourd'hui, on ne le chante plus guère dans les congrès socialistes... Faut-il le regretter?

Encoreunemauvaise | 31.10.2008 - 15h10
Bonjour, Ne croyez vous pas qu'il y a beaucoup trop de partis politiques en France. Car sous le Général DE GAULLE et avant le nombre de partis était beaucoup moindre. Les gens ne savent plus ou "vaquer" et d'un parti à l'autre des idées sont bonnes et mauvaises. Pourquoi ne pas faire preuve de démocratie et injecter toutes les bonnes idées dans le même paquet avec un gouvernement sans parti pris qui ne verrait que le bien de la France et de son avancée dans la mondialisation.
Bonjour. Il y a toujours ru beaucoup de partis politiques en France, y compris sous le Général De Gaulle : partis de gauche d'extrême gauche, du centre ... Pensez-vous vraiment que "l'offre" aujourd'hui est trop conséquente? C'est la démocratie, et il ne faut pas s'en plaindre. Il y a trop de pays où les partis politiques restent interdits. Par ailleurs,pensez vous vraiment qu'un gouvernement "sans parti pris" serait viable? Il reposerait sans doute sur trop d'ambiguïtés, et ne déboucherait sur rien de précis et de concret. On a trop vu dans certains pays de gouvernement "sans parti pris'' (souvenez vous par exemple de l'Argentine de Peron) qui n'ont débouché que sur des crises, voire sur des dictatures. La démocratie, ce sont des partis qui s'affrontent avec un vainqueur et des perdants.

marc vasseur | 31.10.2008 - 15h09
Vous oseriez-vous à des pronostics?
Non, car on peut penser que les principales motions (4 sans doute) seront à peu de choses près, dans un mouchoir de poche, entre 25 et 30% chacune. Bien sûr, il peut y avoir des surprises, avec une motion qui se dégage nettement, mais nous le saurons le 6 novembre.

LuckyLuke | 31.10.2008 - 09h32
C'est quoi un socialiste?
Si ce socialiste est militant, c'est qu'il a choisi de prendre "une carte" pour participer à une aventure collective (convivialité, discussion politique, formation intellectuelle, préparation d'élections...) avec la volonté de changer progressivement la société. Il y passe du temps, dépense souvent un peu d'argent, mais s'enrichit humainement et intellectuellement.
Mais il y a aussi de socialistes qui ne sont pas membres du PS. Ils se reconnaissent dans cette doctrine, dans cette philosophie, mais se méfient parfois un peu des partis politiques. C'est sans doute au PS d'être plus attractif pour les faire venir à lui.

panpanlapin | 31.10.2008 - 14h52
Qui verriez-vous à la tête du PS? Croyez vous que Ségolène Royal était vraiment le meilleur choix et que ce n'est pas les idées du PS qui ont été sanctionnés mais plutôt l'image de nunuche qu'elle dégage?
A titre personnel, je mets plutôt en avant le «collectif» que les personnalités, c'est-à-dire je pense qu'il faut d'abord régler les questions politiques (regard sur la situation française, analyse de la crise...), faire se prononcer les militantes et les militants sur une ligne politique et ensuite le meilleur leader s'imposera.

hoper | 31.10.2008 - 14h32
Le blog de la Rénovation PS, Les chevaliers de la nappe ronde sont deux sites socialistes de 20minutes pensez vous qu'il faille vraiment expliquer le socialisme aux nuls sachant que pour le moment comme le fait les deux blogs les nuls sont les éléphants du parti?
Avec ce livre, il ne s'agit pas pour les auteurs ni pour l'éditeur de s'adresser à des "nuls". Cette collection s'intitule comme cela, avec un clin d'oeil donc, pour montrer qu'elle est destinée au plus grand nombre et non pas seulement à une élite. Donc ce ivre ne s'adresse pas à des "Nuls" mais entend offrir à tout le monde des espaces de connaissance et de réflexion. Si vous estimez que les "nuls" sont les éléphants du PS, il faut quand même savoir qu'ils sont désignés par leurs camarades (sont-ils tous des nuls alors?) et même élus dans leurs circonscriptions ou leur mairie par les électeurs, c'est-à-dire vous-même (si vous votez...). La question reste de savoir si ces "éléphants" ont encore envie de travailler ensemble...

pepin le bref  | 31.10.2008 - 06h19
Le PS doit changer de nom?
Pensez-vous que le fait de changer de nom pourrait améliorer les choses? Le PS, qui s'appelle ainsi depuis au moins 1905, est l'héritier d'une doctrine née au XIXe siècle, pour changer la société et l'améliorer. Ce mot de "socialisme" a une histoire et une actualité et sans doute encore un avenir...

panpanlapin | 31.10.2008 - 14h59
Le PS est-il au courant que nous sommes en 2008 et qu'il faut remettre leurs idées "au goût du jour"? Les préoccupations des Français ont changé et évolué, pas le PS. N'est-ce pas là leur gros problème? (en dehors de leur petite guéguerre pour savoir qui sera calife à la place du calife!)

Pensez-vous vraiment que les idées socialistes ne sont pas au goût du jour? LA question principale est sans doute d'essayer de comprendre pourquoi ces idées aujourd'hui ne sont plus audibles au plan national par nombre de Français. Sans doute est-ce lié aux changements au niveau politique français depuis un peu plus d'1 an, avec l'apparition d'une nouvelle forme de politique (méthode Sarkozy) qui déstabilise le PS. Il est vrai aussi que le PS connaît une importante crise de direction.

DEDE01 | 30.10.2008 - 23h25
La gauche socialiste existe-t-elle encore?
Qu'entendez-vous par la gauche socialiste, ce qui me permettra de vous répondre.

SABRE | 30.10.2008 - 20h58
COMMENT CERTAINES PERSONNALITES DU PARTI SOCIALISTE QUI PAYENT L'IMPÔT SUR LA GRANDE FORTUNE PEUVENT SE PRETENDENT DE GAUCHE?
On ne peut pas reprocher à des socialistes d'avoir de l'argent, qu'ils ont soit hérité ou qu'ils ont gagné eux-mêmes. Cela ne les empêche pas a priori d'être de bons socialistes, qui sont capables de défendre ceux qui souffrent.

chrislola29 | 30.10.2008 - 21h16
Je voudrais savoir quand le PS va s'autodétruire?
Est-ce ce que vous souhaitez? Permettez-moi de vous dire que le socialisme, malgré toutes les difficultés du moment, et il en a traversé tout au long de son histoire, a un rôle à jouer dans la société : propositions quand il est dans l'opposition, action quand il est au gouvernement. C'est là son rôle vis-à-vis de l'opinion publique, et notre pays en a besoin.

francogrec | 30.10.2008 - 20h07
Quels sont les principaux courants qui s'affrontent à Reims? quel est le rapport de force entre ces courants?
5 à 6 forces sont en présence pour le Congrès socialiste de Reims, représentant des personnalités et des courants de pensée. Vous connaissez tous les noms qui représentent ces forces, de Bertrand Delanoë à Ségolène Royal, de Martine Aubry à Benoît Hamon. Je ne peux pas vous répondre sur les rapports de force, qui apparaîtront le soir du 6 novembre, après le vote des militants. On peut néanmoins penser qu'une majorité large ne se manifestera pas entre toutes les motions: nous serons sans doute confrontés à un PS éclaté au niveau des votes.

pacifiste | 30.10.2008 - 21h49
Le congrès de Reims va-t-il tirer le PS à gauche, et laisser les sociaux démocrates, les girouettes du Sarkozisme, repartir dans leur libéralisme?
Mettons-nous d'accord sur les mots : les socialistes sont des sociaux-démocrates et ils l'ont toujours été, depuis au moins le début du XXe siècle. Ceux qui ont quitté le PS ce derniers temps pour rejoindre Sarkozy ne sont pas des socialistes, même s'ils l'ont été.

panchito | 30.10.2008 - 03h52
Ça sert à quoi le socialisme?
Le socialisme né au XIXe siècle, a pour objectif depuis sa création de changer progressivement la société pour en faire une société plus
juste, dans laquelle les richesses seraient mieux réparties.

Le chat est fini, le débat continue, ci-dessous...

 Pour lire blog «Rénovation PS», cliquez ici

Mots-clés :

Aucun mot-clé.